Les artistes et les auteurs s’inquiètent de la hausse de la CSG

La réforme de la CSG ne prend pas en compte la situation des artistes qui sont rémunérés par les droits d’auteur. Dans leur cas, l’augmentation de ce prélèvement ne pourra pas être compensée par la diminution des cotisations d'assurance chômage et leurs revenus seront diminués.

Les artistes et les auteurs s’inquiètent de la hausse de la CSG
Françoise Nyssen, ministre de la Culture, à la sortie du Conseil des ministres, © Maxppp / Julien Mattia / Le Pictorium

Comme l’explique un article du Monde, les artistes et les auteurs risquent d’être fortement pénalisés par la réforme des cotisations sociales qui va être menée par le gouvernement en 2018. Elle prévoit une hausse de la contribution sociale généralisée (CSG) et en contre-partie, une diminution des cotisations d’assurance maladie et chômage. Seulement, les artistes et les auteurs qui sont rémunérés en droits d'auteur risquent de ne pas pouvoir bénéficier de cette compensation. En effet, les droits d'auteur ne sont pas pris en compte dans le calcul de l’indemnisation et donc les artistes ne cotisent pas à l’assurance chômage.

Interrogé par le journal, Geoffroy Pelletier, directeur général de la Société des gens de lettre (SGDL), a fait son calcul : « Ils vont subir la hausse de la CSG sans compensation et verront donc leur pouvoir d’achat baisser d’environ 1% a minima tandis que celui des salariés augmentera de 1,45%. Les auteurs et artistes seront donc la seule population perdante. » Il ajoute que le secteur a décidé de se mobiliser, un courrier doit être envoyé aux ministères de la Culture et de l’Economie, au premier ministre et au président de la République. Une manifestation dans la rue est également envisagée.

Mardi 10 octobre, Françoise Nyssen sera l’invitée de Musique matin, sur France Musique.