« Léna rêve d’étoile », la nouvelle série jeunesse sur la danse

Samedi 14 avril 2018, une nouvelle série télévisée fera son apparition en France, sur la chaîne Disney Channel. Destinée aux enfants, « Léna rêve d’étoile » raconte les aventures d’une jeune danseuse, élève à l’école de l’Opéra de Paris.

« Léna rêve d’étoile », la nouvelle série jeunesse sur la danse
Léna, héroïne de la nouvelle série Léna rêve d'étoile, © Capture d'écran Disney Channel

Les décors de l’Opéra Garnier, de l'humour et de la danse, c’est ce que nous promet la série Léna rêve d’étoile. Décliné en 26 épisodes et destiné à un jeune public, ce programme tourné en anglais apparaîtra pour la première fois en France le samedi 14 avril, avant d’être diffusé sur France 4 en 2019.

Léna rêve d’étoile raconte l’histoire de Léna Grisky, élève à l’école de danse  de l’Opéra de Paris, qui possède un secret :  celui d'être en réalité une princesse russe qui a voyagé dans le temps depuis le Paris de 1905.

Propulsée au XXIe siècle, Léna découvre les pizzas, les smartphones et l’évolution de la danse. Et alors que son fiancé de 1905, Henri, tente désespérément de la ramener à son époque, elle se rapproche de son partenaire de danse, Max, à la tête d'une bande de hip-hop dans la capitale. 

Le personnage de Léna est incarnée par Jessica Lord, jeune danseuse anglo-canadienne découverte dans la série multi-récompensée The Next Step sur Family Channel. Pour Léna rêve d’étoile,  elle est entourée d’acteurs britanniques, américains ou sri-lankais.

Inspirée du feuilleton L'âge heureux (France, 1966), la série est coproduite par l'Opéra national de Paris, qui a ouvert les portes du Palais Garnier aux équipes de tournage, y compris les coulisses, la grande scène, le Salon de l'Empereur, le Grand Escalier, le Salon du Glacier et le toit du bâtiment, rarement mis en scène. 

« L'Opéra a exigé un haut niveau de ballet dans les scènes de danse », a indiqué à l'AFP le réalisateur des 13 premiers épisodes, le Britannique Matt Bloom. Les jeunes acteurs, choisis pour leurs talents en danse contemporaine, ont dû apprendre « à la dure » les fondamentaux du ballet pendant 6 semaines. Des danseurs de l'Opéra ont également fait office de doublures pour certains personnages de la série. 

« C'est une histoire tournée autour d'une fille, mais elle devrait plaire aussi aux garçons », a souligné la directrice de France 4, Tiphaine de Raguenel. Des analystes de l'industrie affirment qu'il pourrait s'agir d'une première vague de feuilletons de haute qualité pour ados, un marché jusque-là dominé par des comédies à faible budget. Filmée en Belgique et surtout à Paris, à l'Opéra Garnier, Léna est une coproduction internationale au budget inhabituel de 12 millions d'euros (Cottonwood Media, ZDF, ZDF entreprises) en partenariat avec France Télévisions, ABC Australia, Disney Channel. La deuxième saison doit être tournée dès l'été 2018.

avec AFP