Le tribunal rejette la majorité des accusations de James Levine contre le MET

Aux Etats-Unis, la Cour suprême de l’Etat de New York a rejeté la majorité des accusations de diffamation intentées par James Levine contre son ancien employeur, le Metropolitan Opera de New York.

Le tribunal rejette la majorité des accusations de James Levine contre le MET
James Levine, © Getty / Hiroyuki Ito

Revers judiciaire pour James Levine. Mardi 26 mars 2019, la Cour suprême de l’Etat de New York a rejeté la majorité des accusations de diffamation intentées par le chef d’orchestre à l’encontre de son ancien employeur, le Metropolitan Opera de New York (MET). 

Accusé de plusieurs agressions sexuelles, James Levine avait été démis de son poste de directeur musical honoraire du MET en mars 2018. Peter Gelb, directeur général de l’institution, avait accompagné son licenciement de plusieurs déclarations dans la presse, évoquant notamment « une tragédie pour toutes les personnes dont la vie a été affectée » par le chef, dans le New York Times

Jugeant ces propos diffamatoires, James Levine avait saisi la justice, contestant également la rupture de ce contrat. Parmi toutes les déclarations dénoncées par James Levine, seule celle du Metropolitan Opera qui affirmait avoir « découvert une preuve crédible d’abus sexuels et de harcèlement » de la part du chef a été jugée recevable par la Cour, car formulée avant le début de l’enquête. 

Le reste de la procédure est toujours en cours, nous informe le New York Times, une conférence est prévue pour le mois prochain.