Le ténor Michel Sénéchal s'éteint à l'âge de 91 ans

Grande figure du monde lyrique, et du répertoire français en particulier, le ténor Michel Sénéchal s'est éteint dimanche 1er avril à l'âge de 91 ans. Il était l'un des plus grands défenseurs du chant français.

Le ténor Michel Sénéchal s'éteint à l'âge de 91 ans
Le ténor Michel Sénéchal est mort dimanche 1er avril à l'âge de 91 ans, © Getty

Inoubliable Ménélas donnant la réplique à Felicity Lott dans La Belle Hélèned'Offenbach , figure incontournable du chant français, pour lequel il créa, avec le chef Georges Prêtre, l'association "L'Art du Chant Français", le grand ténor Michel Sénéchal s'est éteint dans la nuit du dimanche 1er avril. Il avait 91 ans. 

Né à Paris le 11 février 1927, Michel Sénéchal a traversé la seconde partie du XXe siècle sur les planches des plus belles scènes lyriques, entouré des plus grands. Une carrière qui débute dans les années 1950 à Bruxelles, au théâtre de la Monnaie où il est artiste en résidence pendant trois ans, et ne s'achèvera jamais vraiment, l'artiste se faisant pédagogue dès les années 1990. 

Très tôt, dès 1956 et l'interprétation de Platée de Rameau au Festival d'Aix-en-Provence, rôle qu'il reprendra tout au long de sa carrière, Michel Sénéchal s'était attaché au répertoire baroque, et au chant français. Toute sa vie, il ne cessa de défendre la réhabilitation du chant français, en particulier dans les conservatoires, et la refondation des troupes d'opéra.

Parmi les enregistrements de Michel Sénéchal, citons non seulement les opéras d'Offenbach (avec Michel Plasson dans Orphée aux enfers et La Vie parisienne, au côté de Placido Domingo dans les Contes d'Hoffmann, et dans la Belle Hélène en 2001 au Théâtre du Châtelet), Thaïs de Massenet, ou encore Mireille de Gounod. 

Une figure "drôle" et "sensible"

Depuis l'annonce de la disparition de Michel Sénéchal, les artistes et les institutions font part de leur émotion, notamment sur les réseaux sociaux. Son ancien élève, le baryton Ludovic Tézier évoque un homme "sensible, rusé, drôle, grivois ! Un bonheur! ". Et c'est également au sens de l'humour de l'artiste que rend hommage un autre baryton, Stéphane Degout, sur Twitter. 

Au travers de ses programmes, France Musique rend également hommage à Michel Sénéchal. Le dimanche 1er avril, Laurent Valière a salué sa mémoire dans 42e Rue. Le lundi 2 avril, Maurice Xiberras, directeur de l'Opéra de Marseille et le chef d'orchestre Marc Minkowki ont évoqués leurs souvenirs du ténor dans Musique Matin. Dans l'émission En Pistes - de 9h à 11h - Emilie Munera et Rodolphe Bruneau-Boulmier donneront à entendre le ténor dans Duparc, Ravel, Fauré, ou encore Rossini (Le Comte Ory). Un hommage lui sera également rendu dans le Classic Club de Lionel Esparza, avec Ivan Alexandre, à partir de 22h.