Le public enfin de retour dans l'Auditorium de la Maison de la radio !

Après une absence de plus de trois mois, le public est de nouveau autorisé à assister aux concerts de Radio France. A partir du 25 juin, l'Auditorium de la Maison de la Radio pourra accueillir les spectateurs, avec des mesures de sécurité.

Le public enfin de retour dans l'Auditorium de la Maison de la radio !
A partir du 25 juin, l'Auditorium accueille à nouveau le public, après plus de trois mois sans concert, © AFP / FRANCOIS GUILLOT

Depuis quelques jours, les musiciens des formations musicales de Radio France sont enfin de retour sur la scène de l'Auditorium de la Maison de la Radio. L'Orchestre national de France, l'Orchestre philharmonique de Radio France, mais aussi des musiciens chambristes, se succèdent jusqu'au 23 juillet pour une série de concerts "Le Temps retrouvé", conçue spécialement pour le déconfinement. 

Les spectateurs peuvent écouter et regarder ces moments musicaux sur France Musique et Arte Concert mais leur présence physique était le dernier élément qui manquait pour que la joie soit totale. Le dernier concert avec public remonte en effet au 12 mars dernier avec le Chœur de Radio France. Enfin, à partir du 25 juin, le public sera de nouveau autorisé à venir en chair et en os s'asseoir dans les fauteuils de l'Auditorium de Radio France. 

Michel Orier, le directeur de la musique, l'a annoncé ce vendredi 19 juin dans Musique Matin. La salle pourra accueillir 600 spectateurs, au lieu de 1 400 habituellement, soit un siège sur deux, afin de respecter les mesures barrières. 3 000 spectateurs au maximum pourront prendre leur place lors des cinq concerts organisés jusqu'au 23 juillet. La billetterie ouvre à 15h ce vendredi 19 juin sur maisondelaradio.fr et les places sont au tarif unique de 10 euros.

Le premier concert auquel pourront assister les spectateurs aura lieu jeudi 25 juin avec l'Orchestre national de France sous la direction de François-Xavier Roth. Au programme, le Double concerto pour 2 orchestres à cordes, piano et timbales, H 271 de Bohuslav Martinů avec le pianiste Cédric Tiberghien, le Divertimento pour orchestre à cordes BB 118 de Béla Bartók et la Symphonie en sol majeur H 657 (W 182/1) de Carl Philippe Emanuel Bach.

Les concerts seront également diffusés en direct et disponibles à la réécoute sur France Musique et Arte Concerts.