Le piano du film Casablanca adjugé à 3,4 millions de dollars

Le piano du célèbre film Casablanca est certainement devenu le piano le plus cher au monde après avoir été adjugé à 3,41 millions de dollars lors d'enchères à New York.

Le piano du film Casablanca adjugé à 3,4 millions de dollars
Le célèbre piano du film Casablanca avec ses motifs marocains et son clavier à 58 touches. (DR)

3,41 millions de dollars (2,7 millions d'euros) , c'est le prix astronomique auquel a été adjugé le piano du célèbre film Casablanca. Une somme d'autant plus irréaliste que le piano n'est pas joué dans le film de Michael Curtiz. A New York, les enchères ont démarré à 1,6 million de dollars avant d'atteindre son prix définitif trois minutes plus tard.

Le piano aux motifs marocains qu'on a découvert être de couleur orange puisque le film était en noir et blanc était la vedette d'une vente aux enchères chez Bonhams, rassemblant des centaines d'objets datant de l'âge d'or d'Hollywood. Etait aussi poposé à la vente, le costume de lion de Bert Lahr dans Le Magicien d'Oz, en véritable fourrure de lion, adjugé en seulement deux minutes pour 3,07 millions de dollars.

Dans le film Casablanca, le piano tient une place centrale aux côtés de Humphrey Bogart et Indrig Bergman. C'est sur cet instrument que Sam, interprété par Dooley Wilson, joue la fameuse chanson As time goes by à la demande d'Ilsa Lund (Ingrid Bergman).

Le piano avait été modifié pour les besoins de l'intrigue car c'est dans l'instrument que sont cachées les fameuses "lettres de transit" initialement destinées à Victor Laszlo et son épouse Ilda Lund. Le couvercle a été transformé pour que les documents puissent y être glissés.

Autre caractéristique technique du piano, probablement conçu en 1927, un clavier de 58 touches, au lieu de 88 sur un piano moderne. La maison d'enchères a également précisé qu'un chewing-gum était également collé sous le clavier avec une "légère trace d'empreinte digitale visible à la loupe ".

Propriété d'un dentiste de Los Angeles depuis les années 80, il était présenté pour la première fois aux enchères. Casablanca, qui se passe durant la deuxième guerre mondiale dans la ville du même nom, avait été récompensé en 1944 par l'Oscar du meilleur film. Il reste le troisième plus grand film américain de tous les temps, derrière Citizen Kane et Le Parrain selon l'American Film Institute.

Sur le même thème