Le pianiste Fazil Say décoré du Prix Beethoven

Le Prix Beethoven récompense des artistes qui œuvrent en faveur des droits de l’homme, de la paix, la liberté, l’intégration et la lutte contre la pauvreté. C’est la deuxième fois qu’il est décerné.

Le pianiste Fazil Say décoré du Prix Beethoven
Fazil Say, © Maxppp / picture-alliance

Le pianiste turc Fazil Say a reçu le Prix Beethoven des droits de l’homme, de la paix, la liberté, l’intégration et la lutte contre la pauvreté. Il recevra sa récompense, assortie d’une somme de 10 000 euros, lors d’une cérémonie organisée à Bonn le 17 décembre 2016 par l’Académie Beethoven. C’est la deuxième fois que ce prix, dont l’objectif est de faire perdurer les valeurs et les idéaux du compositeur allemand, est décerné. Le pianiste réfugié syrio-palestinien Aeham Ahmad en avait été le premier lauréat, et il sera présent lors de la soirée de remise du trophée.

Selon les organisateurs, Fazil Say a été récompensé pour sa musique et ses actions qui « favorisent le rapprochement entre l’Orient et l’Occident, la Turquie et l’Europe ». Condamné en 2013 à dix mois de prison avec sursis à Istanbul pour « insulte envers les valeurs religieuses », l’artiste a finalement été définitivement acquitté en septembre dernier.