Le pianiste et chef d’orchestre Daniel Barenboim lance sa chaîne Youtube

Daniel Barenboim, pianiste et chef d’orchestre, a lancé sa chaîne Youtube fin août 2016 et promet de sortir une vidéo par semaine sur la musique, la politique, la société ou l’humain.

Le pianiste et chef d’orchestre Daniel Barenboim lance sa chaîne Youtube
Daniel Barenboim à Berlin en juin 2015 ©MichaelGottschalk/Contributeur/Getty

Il est probablement l’un des Youtubeurs les plus âgés aujourd’hui, Daniel Barenboim, 73 ans, lance sa chaîne sur Youtube et a déjà publié cinq vidéos depuis la fin du mois d'août. Le pianiste et chef d’orchestre veut partager ses connaissances en musique mais aussi parler de sujets auxquels il tient.

Dans la vidéo de présentation, Daniel Barenboim avance : « Je vais parler de musique, d’oeuvres proches de mon coeur, d’oeuvres qui pourraient, j’espère, vous intéresser, ou peut-être que je parlerais de sujets sociaux ou politiques qui me préoccupent. En tout cas, de tous les sujets qui traitent de l’humain et peut-être aussi de quelques sujets insolites.»

Il promet de sortir une vidéo par semaine avec un format court (autour de 5 minutes). Il s’aide parfois de son piano pour expliquer des oeuvres ou commenter son propos comme dans les vidéos sur le premier concerto pour piano de Brahms ou sur Funérailles de Liszt.

Les vidéos, sous-titrées en français, atteignent déjà en une semaine quelques dizaines de milliers de vues. Notamment grâce à la popularité de son créateur, Daniel Barenboim, mais aussi grâce aux sous-titres en français qui permettent d’élargir la cible visée.

Les vidéos Youtube pédagogiques sur la musique classique commencent à émerger, comme celles du jeune Youtubeur Guillaume Benoit et sa chaîne Révisons nos classiques. Il faut dire que l’intérêt des internautes pour la musique classique est fort, certaines playlists de grands compositeurs atteignent plusieurs millions de vues.

Avec son projet, Daniel Barenboim vise un large public, de mélomanes ou non, et permet d’aborder des sujets auxquels il est sensible. Le pianiste et chef d’orchestre est très engagé, notamment son West-Eastern Divan Orchestra, nommé cette année ambassadeur mondial pour la compréhension culturelle par l’Organisation des Nations Unies.

Cet orchestre, créé en 1999 sous l’initiative de Daniel Barenboim et Edward Saïd (critique littéraire décédé en 2003), réunit des musiciens israéliens, syriens, libanais, égyptiens, jordaniens et palestiniens.

Sur le même thème