Le patrimoine musical de Pierre Boulez sera conservé dans plusieurs institutions

Les ayants droits de Pierre Boulez ont fait don de l’intégralité du patrimoine musical du compositeur et chef d’orchestre disparu le 5 janvier 2016, à diverses institutions. Une décision prise dans un souci de préservation de ses archives et de sa collection.

Le patrimoine musical de Pierre Boulez sera conservé dans plusieurs institutions
Pierre Boulez, © Maxppp / Mate Nandorfi

Pierre Boulez est décédé le 5 janvier 2016, sans laisser de volonté testamentaire. Deux ans après sa disparition, ses ayants-droit déclarent, dans un communiqué, avoir « pris les précautions nécessaires » concernant le patrimoine musical du compositeur et chef d'orchestre.  

Sa sœur, Jeanne Chevalier, son frère, Roger Boulez, et leurs enfants, ont ainsi décidé de faire don de la totalité du fonds musical et de la collection de Pierre Boulez, pour qu’ils soient préservés et « mis à la disposition des chercheurs et du public ». 

La Fondation Paul Sacher, située à Bâle, la Bibliothèque national de France et la Cité de la musique –Philharmonie de Paris vont ainsi se partager les autographes musicaux, les partitions, la correspondance, les archives et les objets ayant appartenu à Pierre Boulez. 

Un comité musical Pierre Boulez

Les ayants droits ont également créé un Comité musical Pierre Boulez, qui sera consulté pour toute activité autour de la figure et de l’œuvre du compositeur. Il est composé de Mathias Auclair, directeur du département de la Musique de la Bibliothèque nationale de France, Laurent Bayle, directeur général de la Cité de la musique - Philharmonie de Paris, Angela Ida De Benedictis, membre de l’équipe scientifique de la Fondation Paul Sacher et responsable du Fonds Pierre Boulez, Pascal Decroupet, musicologue et enseignant-chercheur, un membre de la famille de Pierre Boulez et Klaus-Peter Altekruse, ancien secrétaire de Pierre Boulez, qui en assure le fonctionnement.