Le palmarès du concours interne du Ballet de l’Opéra de Paris 2016

Comme chaque année en novembre, les membres du Ballet de l’Opéra de Paris se sont confrontés au concours de promotion interne. Il s’agit du premier concours depuis la nomination d’Aurélie Dupont à la tête de la Danse.

Le palmarès du concours interne du Ballet de l’Opéra de Paris 2016
Sae Eun Park a remporté le poste de Première danseuse. © Sébastien Mathé / Opéra national de Paris

On se souvient que Benjamin Millepied, ex-directeur de la Danse l’Opéra de Paris, ne portait guère dans son cœur ce concours de promotion interne qu’il jugeait stressant, inutile et source de rivalités stériles. Mais Aurélie Dupont, nommée à sa succession en septembre dernier, a souhaité conserver cette tradition qui permet à ses meilleurs éléments de faire évoluer leur carrière en fonction des places disponibles. L’épreuve se déroule toujours de la même façon : une variation imposée en fonction du niveau de la classe et une libre.

Les hommes ont ouvert le bal vendredi dernier devant un jury présidé par Stéphane Lissner, directeur de l'Opéra de Paris. Pour la catégorie des Sujets, la variation imposée était celle de La Belle au bois dormant, variation lente du Prince de l’acte II dans la chorégraphie de Rudolf Noureev. Germain Louvet, celui qui était annoncé comme le grand favori, a logiquement remporté le poste de Premier danseur. Chez les Coryphées, Paul Marque a été promu Sujet après avoir interprété la deuxième variation du Prince de l’acte II de La Belle au bois dormant, toujours de Noureev. Chez les Quadrilles, Francesco Mura et Thomas Docquir sont tous deux promus Coryphées.

Dans la catégorie Sujet chez les femmes, la variation imposée était celle de Dulcinée de l’acte II de Don Quichotte, chorégraphie de Rudolf Noureev. Sae Eun Park a été choisie par le jury pour le poste de Première danseuse. Dans la catégorie Coryphées, le poste de Sujet a été remporté par Alice Catonnet et chez les Quadrilles, Camille Le Bon remporte le poste de Coryphée.

Sur le même thème