Le Metropolitan Opera de New York veut séduire la jeunesse

Afin de rajeunir son public, le Metropolitan Opera de New York propose de nouvelles formules, qui permettent notamment au public de se photographier avec les artistes.

Le Metropolitan Opera de New York veut séduire la jeunesse
Metropolitan Opera de New York, © AFP / Angela Weiss

A 135 ans, le Metropolitan Opera de New York multiplie les innovations pour dynamiser une fréquentation qui semblait condamnée à décliner lentement, loin des salles pleines à craquer qui ont fait sa gloire au XXe siècle.

Chaque mois, l’institution propose des soirées pré-spectacle, le vendredi,  spécialement destinées aux moins de 40 ans qui peuvent y faire des selfies, des photos, avec des chanteurs déjà costumés, tout en dégustant vins et fromages sous les tableaux de Marc Chagall qui ornent les murs du Lincoln Center.

« Nous avons beaucoup de travail à faire pour aider les gens à franchir nos portes pour la première fois car il y a une moindre connaissance de la musique classique parmi les générations qui arrivent », explique Gillian Brierley, assistant du directeur général du Met pour le marketing et la communication. Il ajoute : « C'est tout simplement merveilleux de voir la surprise et la joie des gens qui viennent pour la première fois. Et quand vous réussissez à les faire venir une fois, ils finissent toujours par revenir ». La clé : « lever leurs réticences à franchir la porte ».

Des spectacles plus politiques

Nouveau directeur musical de l’institution, Yannick Nézet-Séguin a conclu un accord avec les syndicats pour pouvoir ouvrir les portes du MET le dimanche matin. Il a également aussi imposé à ses employés une pause hivernale en février, lorsque le tourisme à New York est au plus bas, pour prolonger la saison jusqu'en juin, lorsqu'il est au plus haut. 

Le chef d’orchestre a annoncé d'autres changements de contenu, comme des collaborations inédites avec la Brooklyn Academy of Music ou le Public Theater, et des spectacles plus politiques.

« C'est un message très fort que je veux envoyer, sur le fait que l'opéra est pour tout le monde », a-t-il indiqué au New York Times en septembre. « Ce serait illusoire de penser que tout le monde va aimer. Mais ce n'est pas illusoire d'essayer de faire que tout le monde se sente bienvenu».

Le Met prévoit également d'utiliser bientôt une deuxième entrée, afin de réduire l'attente des gens qui achètent leurs billets en dernière minute, en hausse actuellement, alors que les abonnés étaient autrefois majoritaires. La nouvelle entrée permettra aussi d'organiser des discussions ou des rencontres post-spectacles, favorisant les rencontres que les jeunes partagent volontiers sur les réseaux sociaux.

avec AFP