Le maestro Myung-whun Chung en difficulté en Corée

Scandale à l’Orchestre philharmonique de Séoul : la femme de Myung-whun Chung est accusée de diffamation, l’orchestre coréen retarde la prolongation du contrat du chef d’orchestre.

L’affaire date de l'an passé, et a malheureusement ponctué l’année 2015 : en décembre 2014, la présidente de l’Orchestre philharmonique de Séoul Park Hyun-jung démissionne après avoir été publiquement accusée de harcèlement sexuel et de « violation des droits de l’homme », non sans critiquer vivement le directeur musical Myung-whun Chung. Quelques mois plus tard, en mars 2015, la police coréenne effectue une descente dans les bureaux de l’institution, et confisque ordinateurs et téléphones portables des salariés.

Sérieusement ébranlé dans son organisation, l’orchestre perd ensuite le financement de sa tournée aux Etats-Unis, prévue en avril, alors que l’ancienne PDG accuse le maestro Chung d’avoir détourné près de 40 000 euros de l’orchestre. Malgré le soutien des musiciens, le chef annonce en août qu’il ne compte pas briguer de nouveau mandat à la tête de l’orchestre, qu’il quittera donc fin 2015. Mais l’affaire n’en reste pas là : en novembre dernier, 10 des 17 employés de l’orchestre qui avaient dénoncé leur ancienne PDG sont accusés d’avoir menti.

Aujourd’hui, les doutes semblent maintenant se porter vers la femme du maestro Chung, Koo, qui, selon le Korea Times, pourrait être le « cerveau » de la campagne de diffamation contre Park Hyun-jung. La police coréenne suspecte Koo d’avoir demandé aux employés de ternir la réputation de leur directrice afin de l’évincer.

Serait-ce le rebondissement de trop ? Alors que jusqu’à présent, le maire de Séoul Park Won-soon semblait soutenir Myung-whun Chung et souhaitait renouveler son contrat pour une année supplémentaire, la ville a annoncé lundi 28 décembre le report de la signature de ce nouveau contrat.

Sur le même thème