Le luthier Etienne Vatelot est mort

Le luthier français de renommée internationale Etienne Vatelot est mort dans la nuit de vendredi à samedi à son domicile à l'âge de 87 ans. Il était le luthier attitré de Yehudi Menuhin, d'Isaac Stern ou encore de Mistlav Rostropovitch.

Le luthier Etienne Vatelot est mort
Etienne Vatelot

Luthier de prestige et de renommée internationale, le français Etienne Vatelot s'est éteint dans la nuit de vendredi à samedi à l'âge de 87 ans à son domicile de Neuilly-sur-Seine. L'homme au physique imposant et à la voix chaude s'occupait aussi bien des instruments à cordes que des musiciens qu'il accompagnait souvent en tournée.
Né à Provins en 1925, il apprend son métier auprès de son père Marcel Vatelot et va oeuvrer toute sa vie à redorer le blason d'une profession alors sinistrée en France.
Expert près la Cour d'appel de Paris, président du concours qui porte son nom, Etienne Vatelot était le soigneur attitré de grands solistes comme Yehudi Menuhin, Arthur Grumiaux, Isaac Stern, Ivry Gitlis, Anne-Sophie Mutter, Maurice Gendron,
Yo-Yo Ma et, surtout, son ami Mstislav Rostropovitch qu'il connaissait depuis un demi-siècle. C'est lui qui conseillera à Rostropovitch de choisir le fameux violoncelle Stradivarius "Duport", avec lequel il jouera de 1974 à sa mort en 2007. Le génie d'Etienne Vatelot consistait à régler la sonorité des instruments en fonction de la personnalité du musicien.
Depuis 17 ans, la maison Vatelot située au 11 bis rue Portalis à Paris, a été reprise par Jean-Jacques Rampal. Son successeur qui louait le grand coeur d'Etienne Vatelot notamment dans la transmission de son savoir, qu'il s'agisse d'expertise ou de restauration. "Il prêtait des instruments de très grande valeur à des musisiens doués mais sans moyens, pour qu'ils aient toutes les chances de leur côté, pour un concours, un concert ou un enregistrement de disques".