Le Jeune Orchestre de l’Abbaye aux Dames

Mis à jour le mardi 15 juillet 2014 à 14h17

A Saintes, le Jeune Orchestre de l’Abbaye aux Dames propose aux jeunes musiciens une pratique orchestrale des répertoires classique et romantique sur instruments d’époque. Rencontre avec le chef Philippe Herreweghe, ainsi qu’avec deux musiciens : Chloé Parisot et Jean-Baptiste Valfré.

Le Jeune Orchestre de l’Abbaye aux Dames
Philippe Herreweghe et le Jeune Orchestre de l'Abbaye aux Dames (© Michel Garnier)

Ils ont entre 20 et 27 ans, et viennent des quatre coins de la France, d’Europe, et même du monde, pour interpréter des pièces classiques et romantiques sur instruments d’époque. Eux, ce sont les musiciens du Jeune Orchestre de l’Abbaye aux Dames (JOA), présents pour deux concerts au Festival de Saintes.

Créé en 1996 à l’initiative du chef d’orchestre Philippe Herreweghe, ce jeune orchestre réunit non seulement des musiciens venus s’initier - ou parfaire - leur pratique sur instrument d’époque, mais aussi des musiciens étudiants au sein d’un Master à l’Université de Poitiers, qui viennent ici compléter l’enseignement théorique dispensé à l’Université.

En mars dernier, ils se sont réunis autour de Giuliano Carmignola (Stéphane Grant leur a consacré une émission de l’Air des lieux). Samedi 12 juillet, c’était cette fois sous la baguette de Philippe Herreweghe qu’on les entendait dans la Symphonie n°108 de Haydn et la Symphonien°4 de Beethoven. Interrogé, le chef belge s’exprime sur les origines de la formation, et sur son travail avec elle.

Chloé Parisot est violoniste / altiste, elle commencera le Master en septembre prochain, en complément d’un master à Leipzig (Allemagne). Elle fait partie de ces musiciens qui ont commencé par un instrument moderne, au conservatoire de Rouen, puis à Boulogne-Billancourt. Son passage ici lui permettra de parfaire sa technique, et de pouvoir aborder sans problème n’importe quel répertoire. A presque 27 ans, elle espère que cette formation facilitera son insertion professionnelle.

Chloé Parisot, violoniste et altiste au JOA (© Sébastien Laval)
Chloé Parisot, violoniste et altiste au JOA (© Sébastien Laval)

Trouver un ensemble, c’est aussi ce qui attend Jean-Baptiste Valfré. Violoncelliste au sein du JOA, il termine en ce moment-même sa formation, et fait donc partie du groupe de la «Première Génération » du master JOA. Dans une vidéo réalisée par la Cité Musicale, il expliquait les raisons qui l’ont poussé à s’orienter vers ce master.

Le JOA reçoit d’ailleurs une subvention particulière de la part de la Communauté Européenne pour opérer un suivi des musiciens passés par la formation. Certains ont rejoint le « grand frère », l’Orchestre des Champs-Elysées, d’autres travaillent avec Fabio Biondi, ou encore Geoffroy Jourdain…

L'activité de l'orchestre ne se limite pas à la durée du festival, bien au contraire, le JOA participe activement à la vie musicale de Saintes pendant toute l'année, en se produisant sept à huit fois par an.

* Ailleurs sur le web *

* Sur le même thème *