Le groupe LVMH annonce la création d’un nouveau lieu dédié à l’art

A deux pas de la fondation Vuitton, dans le Bois de Boulogne, LVMH va ouvrir un centre consacré aux métiers d’art dans le bâtiment de l’ancien Musée des Arts et Traditions populaires, fermé depuis 12 ans. Ce complexe comportera deux salles de concert.

Le groupe LVMH annonce la création d’un nouveau lieu dédié à l’art
Présentation de la future Maison LVMH - Arts, Talents, Patrimoine en présence de Frank Gehry, Bernard Arnault, François Hollande et Anne Hidalgo, © AFP / Christophe Petit Tesson

La création de la Maison LVMH 6 Arts, Talents, Patrimoine a été annoncée mercredi 9 mars, lors d’une conférence de presse en présence du président François Hollande, la maire de Paris, Anne Hidalgo et le PDG du groupe de luxe, Bernard Arnault. Cette nouvelle institution, qui devrait ouvrir ses portes d’ici deux à trois ans, sera une « nouvelle start-up d’un genre particulier, culturelle et à vocation stratégique », a déclaré Bernard Arnault.

Son objectif sera de faire découvrir les métiers d’art à un large public, notamment aux jeunes, afin de susciter des vocations. Le bâtiment comprendra deux salles, respectivement de 2 600 mètres carrés et 680 mètres carrés, qui pourront accueillir jusqu’à 4 000 personnes pour des concerts ou des expositions. Sont également prévus des ateliers d’artistes et un restaurant.

La Maison LVMH sera installée dans l’ancien Musée des Arts et Traditions populaires, qui a fermé ses portes en 2005, et dont les collections ont été transférées en 2013 au Mucem de Marseille. Inauguré en 1975, le bâtiment, classé, a été conçu par l’architecte Jean Dubuisson, dans un style Le Corbusier, caractéristique des années 70. Il sera réhabilité par l’architecte Frank Gehry, « aujourd'hui notre américain préféré », a plaisanté François Hollande lors de la présentation du projet, à qui l’on doit le vaisseau de la Fondation Vuitton. La maquette laisse imaginer un parallélépipède orné d’une résille de verre et encadré de deux grandes salles horizontales. « L’important pour nous, c’était de respecter l’architecture et l’architecte, de lui rendre sa grandeur passée, je ne vais pas faire une autre fondation », a indiqué Frank Gehry.

Le coût des travaux est estimé à 158 millions d’euros. LVMH a conclu une convention d’occupation du domaine public d’une durée de 50 ans, à compter de l’ouverture de l’établissement. Soumise au Conseil de Paris le 27 mars, cette convention prévoit le versement d’une redevance fixe de 150 000 euros par an à la Ville de Paris, ainsi qu’une redevance variable sur le chiffre d’affaire (de 2 à 10 % selon la nature des activités). A l’issue de la convention, le bâtiment restera propriété de la ville.

Cette nouvelle initiative culturelle de Bernard Arnault intervient deux jours après l’annonce par la Fondation Vuitton du succès de l’exposition Icônes de l’art moderne – La Collection Chtchoukine. Cette dernière a été vue par plus de 1,2 millions de personnes, ce qui constitue un record pour une exposition d’art en France.

« Je fais le vœu que le projet aboutisse au plus vite », a annoncé Benrard Arnault, rappelant que la création de la Fondation Vuitton avait pris « une bonne dizaine d’année. » A l’automne prochaine, son grand rival François Pinault ouvrira, lui aussi, un nouveau lieu culturel au cœur de Paris, dans l’ancienne Bourse de Commerce aux Halles.

avec AFP