Le gouvernement britannique renouvelle son engagement pour l'éducation musicale à l'école

En annonçant le financement des Centres d'éducation musicale (Music Education Hubs) avec 300 millions de livres sur quatre ans, le gouvernement britannique renouvelle son soutien à l'éducation musicale à l'école.

Le gouvernement britannique renouvelle son engagement pour l'éducation musicale à l'école
Blend Images - KidStock, © Getty

Le gouvernement britannique renouvelle son engagement auprès des Centres d’éducation musicale (Music Education Hubs) en leur attribuant 300 millions de livres sur les quatre prochaines années, rapporte la BBC. Les 123 Centres d’éducation musicale répartis sur tout le territoire (Music Education Hubs) ont été mis en place en 2012 dans le cadre du Plan national pour l’éducation musicale, afin de permettre aux enfants d’accéder à la pratique instrumentale, de chanter dans les chorales ou de jouer dans des formations ou big bands. Jusqu’à présent, le gouvernement britannique a soutenu l'initiative à hauteur de 271 millions de livres, il espère maintenant que l’augmentation du budget permettra notamment d’intégrer encore plus d’élèves.

« La musique et les arts peuvent transformer les vies et ouvrir aux jeunes gens une panoplie d’opportunités nouvelles, » a commenté le Ministre de l’éducation Nick Gibb, en rajoutant qu’elle vise à « rendre l’éducation musicale accessible à tous, et pas seulement à une minorité de privilégiés. »

L’Union des musiciens s’est dite soulagée par cette mesure budgétaire qui permettra surtout de pérenniser les emplois précaires des professeurs de musique. Diane Widdison, coordinatrice nationale pour l’éducation et la formation de l’Union des musiciens rappelle que la réforme de 2012 a réorganisé l’offre locale dans l’éducation musicale, provoquant licenciements et baisses de salaires pour de nombreux professionnels.

Parmi d’autres fonds alloués à la culture, le gouvernement britannique a également annoncé un soutien de 500 000 livres par an pour le programme In Harmony qui permet aux enfants et aux jeunes des milieux les plus défavorisés d’accéder à la pratique orchestrale, à l’image d’El Sistema au Vénézuela.