Le Festival Marseille Jazz des Cinq Continents lève le voile sur sa programmation

Mis à jour le jeudi 08 avril 2021 à 15h27

Le festival compte se tenir en juillet, malgré l'incertitude liée à l'épidémie de Covid-19. Avec en têtes d'affiche le trompettiste Ibrahim Maalouf, la chanteuse Stacey Kent ou encore le contrebassiste Avishai Cohen.

Le Festival Marseille Jazz des Cinq Continents lève le voile sur sa programmation
Les organisateurs promettent notamment un concert de clôture surprise le 25 juillet dans les jardins du palais Longchamp, camp de base du festival, © Festival Marseille Jazz des Cinq Continents

La chanteuse et compositrice Ayo, le trompettiste Ibrahim Maalouf, le groupe de trip-hop Morcheeba : le festival Marseille Jazz des Cinq Continents a dévoilé ce jeudi sa programmation et espère tenir une édition de "relance" en juillet, malgré l'incertitude liée à l'épidémie de Covid-19.  

Après l'annulation de l'édition 2020, "on est engagé à ce que Marseille Jazz des Cinq Continents ait lieu du 8 au 25 juillet dans huit lieux emblématiques" de la deuxième ville de France, expliquait le directeur de l’événement, Hugues Kieffer, lors d'une rencontre avec la presse en mars. L'idée pour cette édition est de "relancer une machine" forcément crispée et de "recréer un équilibre", notamment avec les artistes.  

Stacey Kent, Thomas Dutronc, Avishai Cohen...

Preuve de leur envie de tenir cette édition 2021 à tout prix, l'équipe a dévoilé jeudi à la presse le programme avec des têtes d'affiche françaises - Thomas Dutronc, Christophe Chassol - mais aussi internationales avec le trompettiste franco-libanais Ibrahim Maalouf, les Britanniques de Morcheeba, la chanteuse américaine Stacey Kent, le contrebassiste israélien Avishai Cohen annoncé en trio ou Ayo, chanteuse et compositrice allemande d'origine nigériane.  

Ils promettent également un concert de clôture surprise le 25 juillet dans les jardins du palais Longchamp, camp de base du festival. Concernant les règles sanitaires, les organisateurs restent dans le flou sur les consignes pour l'instant mais ils misent sur des jauges inférieures à 5.000 personnes, toutes assises et en plein air. "Personne ne sait encore imaginer quel surcoût, quel dispositif on va devoir imaginer pour accueillir le public", s'inquiète le directeur.  Pour cet événement, financé à 50% par des subventions et à 50% par des recettes de billetterie notamment, ces jauges réduites auront forcément un impact important. Lors de sa dernière édition, en 2019, le festival avait accueilli 27.000 spectateurs.

Le programme complet à découvrir en cliquantici.