Le festival Jazz Musette des Puces de Saint-Ouen rebaptisé Festival Didier Lockwood

Les 16 et 17 juin 2018 se tiendra la 14e édition du festival Jazz Musette des Puces, entre Paris et Saint-Ouen. Son organisateur Serge Malik a rebaptisé l’événement Festival Didier Lockwood, en hommage au violoniste mort en février, qui en était avec lui l'instigateur et le parrain.

Le festival Jazz Musette des Puces de Saint-Ouen rebaptisé Festival Didier Lockwood
Didier Lockwood, © Getty / Samuel Dietz

Le festival Jazz Musette des Puces s’appelle désormais le festival Didier Lockwood, en hommage au violoniste qui nous a quittés en février dernier. Serge Malik parrain de l’événement, a confié à l’AFP : « C'était mon meilleur ami depuis 45 ans, on a joué ensemble pour la première fois à l'âge de 17 ans. » Guitariste, petit-fils du créateur du marché Malik, il poursuit : « Je ne me voyais pas ne pas l'honorer ».

C’est ensemble qu’ils avaient eu l’idée de monter un festival entièrement gratuit dans le quartier des Puces, entre Paris et Saint-Ouen, à la Porte de Clignancourt, en 2004. « On est allés casser une graine au Picolo (bar-concert des Puces), et là je lui ai dit : c'est dommage que l'identité culturelle des Puces se réduise à peau de chagrin et à quelques pôles de résistance : le Picolo, la Chope, et Chez Louisette, il va falloir créer un événement », raconte Serge Malik, natif de Saint-Ouen. Emballé par l’idée, Didier Lockwood a tout de même tenu à ce que le mot musette figure à côté du mot jazz. La première édition eu lieu en 2005. 

« Avec lui, je joue mieux »

Au cours de sa carrière, Didier Lockwood a souvent joué et improvisé avec des musiciens de jazz manouche. Serge Malik rappelle à ce sujet ce que lui avait dit un jour le guitariste Ninine Garcia à propos de son ami violoniste, « avec lui, je joue mieux que moi-même. » Ninine Garcia sera présent au festival cette année avec d’autres guitaristes, Stochelo Rosenberg, Biréli Lagrène, Romane, Sylvain Luc, Jean-Marie Ecay ou encore Olivier Louvel.

D'autres musiciens, parmi lesquels l'accordéoniste Marcel Azzola, l'harmoniciste Jean-Jacques Milteau ou le bassiste Linley Marthe, participeront également à un grand concert samedi de 19h00 à minuit au stade Bertrand Dauvin (porte de Clignancourt). « Je n'ai appelé personne, ils sont tous venus d'eux-mêmes », a souligné Serge Malik qui a annoncé qu’il quittera l'organisation après cette édition, tout en exprimant le souhait que le festival garde à l'avenir le nom de Didier Lockwood. 

avec AFP