Le Conservatoire de Poitiers met le cap sur l'Europe

Le Conservatoire à rayonnement régional de Poitiers bénéficie pour la deuxième fois du programme Erasmus dans un projet d'échange et de pratique collective avec deux conservatoires, italien et espagnol.

Le Conservatoire de Poitiers met le cap sur l'Europe
Le CRR de Poitiers

Faire de la musique avec des élèves espagnols et italiens, passer du temps chez eux puis les accueillir ? C'est l'idée du projet autour des pratiques collectives que mène le Conservatoire à rayonnement régional de Poitiers en partenariat avec l'Italie et l'Espagne, grâce au soutien du programme Erasmus de l'Union européenne. 

A l'origine de l'initiative, Emmanuel Mouroux, professeur de piano, qui a lui même passé une année à l'étranger à la fin de ces études. « J'ai pu bénéficier du programme Erasmus et passer une année en Espagne en tant qu'étudiant, une expérience qui m'a énormément enrichi en tant que musicien. Je voulais donner la même ouverture aux élèves du conservatoire où j'enseigne. »

A partir d'octobre prochain, et pendant trois semaines réparties sur l'année scolaire, les élèves poitevins accueilleront une cinquantaine d'élèves musiciens des conservatoires partenaires de Cagliari (Italie) et de Malaga (Espagne), avant d'aller passer du temps chez eux. A chaque fois il suivront des ateliers communs en orchestre symphonique, musique de chambre, musique ancienne et musique improvisée, avec concert à la clé, l'occasion de montrer le travail des élèves. « Notre objectif était d'ouvrir les élèves à un contexte musical européen, mais aussi de remotiver les ados instrumentistes qui pouvaient être en perte de vitesse par une expérience nouvelle autour de leur pratique », témoigne Emmanuel Mouroux. 

Et les candidatures ne manquent pas. Avec une subvention à 80 000 euros de l'Union européenne, les familles participent à hauteur de 80 à 150 euros, en fonction de leur quotient familial. C'est le conservatoire qui fait la sélection sur le dossier, comme l'explique le directeur, Eric Valdenaire : « Nous avons cherché à sélectionner les élèves non pas en fonction de leur niveau instrumental, mais surtout en fonction de leur capacité à s'intégrer dans un groupe, à s'adapter, parce qu'il s'agit de passer une semaine dans un contexte qui leur est totalement inconnu. »

Ce deuxième projet d’échanges européens du Conservatoire de Poitiers - le premier a eu lieu en 2014 - est le seul en France de ce type qui bénéficie d'Erasmus. « C'est un programme qui n'est pas assez connu, on l'associe trop souvent aux échanges individuels limités aux universités, alors qu'il peut soutenir tout type de projets éducatifs, y compris de groupe et pour de plus jeunes élèves », explique Eric Valdenaire.

Pour plus d'informations sur ce projet, il suffit de contacter l'antenne Erasmus France à Bordeaux.