Le Conservatoire de Nantes à la Folle Journée 2015 : tous en scène !

200 élèves du Conservatoire de Nantes vivent au rythme de la Folle Journée. Pour la directrice, Viviane Sérry, pour les étudiants du 3e cycle, le festival est d'abord une précieuse porte d'entrée vers le métier de musicien professionnel.

Le Conservatoire de Nantes à la Folle Journée 2015 : tous en scène !
L'Orchestre symphonique du CRR de Nantes@Suzana Kubik

«En général dans les conservatoires, la période de janvier- février est une période creuse. Pour nous, c'est tout le contraire; nous vivons les semaines les plus chargées de l'année», explique Viviane Sérry, directrice du Conservatoire à Rayonnement Régional de Nantes. Nous sommes en plein week-end prolongé de la Folle Journée de Nantes : dans quelques instants, l'Orchestre symphonique du Conservatoire jouera en intégralité le programme préparé pour cette édition 2015 du festival. Une générale dans l'auditorium du Conservatoire : « C'est un bon rodage avant le jour J, une dernière occasion de jouer en public avant de monter sur scène devant 800 personnes samedi dans le Palais des congrès.»

Constitué d'une centaine de musiciens du 3e cycle, l'Orchestre Symphonique du Conservatoire se produit cette année en formation réduite, le répertoire baroque oblige. Bach et Haendel, qu'ils préparent depuis le mois d'octobre avec l'ancien professeur de l'établissement et le fondateur de l'ensemble Stradivaria, Daniel Cuiller, un aboutissement des travaux du premier trimestre, que couronnera en beauté " un vrai concert " dans une des salles de la Folle Journée.

Elise, Sorie et Grégoire, solistes de l'OS3 du Conservatoire de Nantes@Suzana Kubik
Elise, Sorie et Grégoire, solistes de l'OS3 du Conservatoire de Nantes@Suzana Kubik

Les trois solistes : Elise, Grégoire et Sorie, tous déterminés à se consacrer à la musique plus tard, l'attendent avec impatience :

Tous en scène !

Ils sont 200 élèves en tout à participer à cette édition de la Folle Journée. Outre l'Orchestre symphonique, d'autres ensembles de pratique collective déjà constitués s'inspirent de la thématique du festival, cette année autour des "Passions de l'âme et du coeur", pour travailler un répertoire spécifique : l'octuor des guitares, l'ensemble des flûtes Aperto, l'ensemble des saxophones ou l'ensemble de cordes, qui sont tous invités à se produire sur le Kiosque de la Grande Halle. «C'est aussi une occasion pour nos élèves de jouer devant un public très différent de celui qui vient aux concerts du Conservatoire, un public plus diversifié», souligne Viviane Sérry.

Depuis plusieurs années, la Folle Journée organise, en collaboration avec les Maisons de quartier de l'ACCORD de Nantes, les ateliers de transcription destinés aux groupes amateurs de musique actuelle, autour de la thématique de la Folle Journée. L'idée est de permettre aux groupes déjà constitués de s'inspirer des œuvres programmes dans le cadre de la thématique de la Folle Journée, pour en proposer une adaptation libre dans leur esthétique. Un musicien professionnel, en général du CNSM de Paris encadre les ateliers de travail sur un trimestre, qui aboutissent avec un concert à la Folle Journée et une tournée à Nantes et en région.
Cette année, le Département de musique actuelle du Conservatoire organise en plus des rencontres entre les professeurs et les amateurs, pour leur dévoiler quelques secrets du métier:

Sur le même thème