Le chef russe Valery Gergiev dirigera le Concert de Paris du 14 juillet, un choix polémique ?

Le Concert de Paris du 14 juillet est dirigé cette année par Valery Gergiev, l’un des meilleurs chefs au monde mais aussi une personnalité parfois polémique, proche du président russe Vladimir Poutine. La question se pose donc, était-ce le meilleur choix pour célébrer la fête nationale ?

Le chef russe Valery Gergiev dirigera le Concert de Paris du 14 juillet, un choix polémique ?
Valery Gergiev lors du festival de Radio France et Montpellier en juillet 2016, © Radio France / Guillaume Decalf

Ce n'est que tardivement que nous avons appris le nom de celui qui dirigera le traditionnel Concert de Paris ce 14 juillet. Valery Gergiev, chef d'orchestre russe, dirigera les musiciens de l'Orchestre national de France, du Choeur et de la Maîtrise de Radio France ainsi que des prestigieux solistes, ce vendredi au pied de la tour Eiffel. A première vue, France Télévisions et Radio France, organisateurs de la soirée, ont réussi un beau coup médiatique en convainquant Valery Gergiev de diriger le concert. L'homme est en effet connu pour avoir un agenda rempli plusieurs années à l'avance et est unanimement reconnu comme l'un des chefs les plus talentueux. Directeur général, artistique et musical du Théâtre Mariinsky de Saint-Pétersbourg, directeur musical de l'Orchestre philharmonique de Munich, ancien directeur musical du London Symphony Orchestra ou de l'Orchestre philharmonique de Rotterdam, l'homme a bâti une solide carrière.

Mais à y regarder de plus près, on peut se demander si le choix de Gergiev est si judicieux que cela pour célébrer la fête nationale. C'est notamment ce que demande Vincent Jauvert, journaliste à L'Obs dans son article « Un sulfureux chef d’orchestre russe pour diriger le concert du 14-juillet ». Gergiev est en effet connu pour sa proximité avec Vladimir Poutine dont il est un ami personnel. Le chef russe a régulièrement créé la polémique pour avoir soutenu la politique du Kremlin. Il a notamment ouvertement soutenu les lois homophobes votées par la Douma, le Parlement russe, et a souvent donné de sa personne pour promouvoir la politique russe à l'étranger. En mai 2016, il a avait dirigé un concert polémique depuis l'amphithéâtre antique de Palmyre en Syrie. L'événement avait pour but de célébrer la fin des opérations militaires de l'armée de Bachar el-Assad, soutenu par la Russie. Plus tôt, en 2008, il s'était également produit en Ossétie du Sud, province géorgienne annexée par Poutine après de violents combats.

L'essayiste Raphael Glucksmann a réagi sur Twitter en déclarant : « _Il a joué pour les troupes d'Assad, joué pour les troupes russes en Ossétie du Sud occupée... Il jouera pour notre fête nationale. Shame (honte, ndlr)_ ». De son côté, Mathieu Gallet, président de Radio France estime que la polémique n'a pas lieu d'être : « C'est un des plus grands chefs d'orchestre, c'est un immense honneur qu'il nous fait de venir diriger les musiciens le soir de notre fête nationale. Je ne veux pas commenter les choix qu'il peut faire au niveau politique, il ne s'agit que de musique ce soir-là. Sa stature et sa renommée médiatique sont une chance pour nous puisque cela permet au plus grand nombre d'écouter de la musique classique à une heure de grande écoute. Le Concert de Paris est devenu un vrai rendez-vous avec le grand public ». A la direction de la musique de Radio France, on rappelle également que ce choix s'est fait collectivement avec France Télévisions et Electron Libre productions.

Le Concert de Paris du 14 juillet est diffusé en direct sur France Inter, France 2 puis en différé sur CultureBox. Diana Damrau, Nadine Sierra, Anita Rachvelishvili, Bryan Hymel, Ludovic Tézier, Renaud et Gautier Capuçon y participeront.