Le compositeur australien Peter Sculthorpe est mort

Auteur d'une riche oeuvre musicale, le compositeur australien est décédé ce vendredi 8 août à Sydney à l'âge de 85 ans des suites d'une longue maladie.

Le compositeur australien Peter Sculthorpe est mort
Le compositeur australien Peter Sculthorpe est décédé à l'âge de 85 ans. (DR)

L'Australie vient de perdre l'un de ses compositeurs les plus importants. Peter Sculthorpe est décédé à Sydney ce vendredi 8 août au matin à l'âge de 85 ans. Né en Tasmanie, il a étudié la musique en Europe et aux Etats-Unis avant de retourner vivre en Australie. Il a développé une écriture musicale mêlant la musique classique occidentale à celle des aborigènes en accordant une grande importance aux éléments naturels.

Tony Abbott, le premier ministre australien, a déploré la perte d'un "géant de la musique " qui a contribué à "changer le paysage musical australien pour toujours. " Le ministère de la culture a réagi dans un communiqué en estimant que sa série de compositions Sun Music écrite dans les années 60 a constitué le "point de départ d'un son australien identifiable dans la musique classique. Il a cherché à rendre en musique la terre, la mer, le ciel et l'histoire de notre pays. "

Auteur d'une oeuvre riche de près de 400 pièces, Peter Sculthorpe a exploré tous les styles musicaux, de la musique de chambre à l'opéra en passant par des pièces orchestrales comme Earth Cry (1986) et Kakadu(1988), ainsi que de nombreux quatuors, 18 au total. Le Quatuor n°8 fût d'ailleurs enregistré par le Kronos Quartet sur leur premier album chez le label Nonesuch, album qui connût un certain succès et contribua à faire connaître Sculthorpe à l'international.

Il accorda beaucoup d'importance aux percussions dans son oeuvre et intégra à l'orchestre le didgeridoo, l'instrument traditionnel des aborigènes. A la fin de sa vie, Sculthorpe "politisa" sa musique en défendant la cause des demandeurs d'asile en centre de détentions (Quatuor n°16 ) ou condamnant le bombardement de l'Irak par les Etats-Unis (Requiem, 2004).

Sur le même thème