Figure déchue du Met, le chef d'orchestre américain James Levine est mort

Le maestro a largement contribué au rayonnement du Metropolitan Opera de New-York, pendant plus de 40 ans. Dans le sillage du mouvement #MeToo, les dernières années de sa vie ont été marquées par des témoignages d'agressions sexuelles qui l'ont évincé des scènes.

Figure déchue du Met, le chef d'orchestre américain James Levine est mort
James Levine dirigeant le Boston Symphony Orchestra., © AFP / MIGUEL MEDINA

Un grand chef d'orchestre, rattrapé à la fin de sa vie par des accusations d'agressions sexuelles. James Levine est mort à 77 ans le 9 mars dernier à Palm Springs en Californie, apprend-t-on ce mercredi. Directeur musical au Boston Symphony Orchestra (BSO) de 2004 à 2011, James Levine est surtout connu et reconnu pour son activité de chef d'orchestre principal au Metropolitan Opera de New York, activité qu'il exercera pendant plus de 40 ans.

Brillant chef d'orchestre

James Levine naît le 23 juin 1943 à Cincinnati, dans l'État de l'Ohio, dans une famille de musiciens. Pianiste, il se forme au métier de chef d'orchestre à la prestigieuse Julliard School de New-York, avec le pédagogue français Jean Morel, puis en compagnie de George Szell. En 1999, il remplace Sergiu Celibidache comme chef de l'orchestre philharmonique de Munich, poste qu'il occupera jusqu'en 2004, avec un succès mitigé. Il devient ensuite directeur musical du Boston Symphony Orchestra (BSO). 

Parallèlement, James Levine contribue avec brio au développement, à la réputation et au rayonnement du Metropolitan Opera de New-York, dont il est chef d'orchestre principal. Tout en faisant honneur aux classiques du répertoire, il fait entrer au programme des oeuvres contemporaines qui n'avaient pas droit de cité ainsi que des compositeurs délaissés. James Levine dirigera l'orchestre du Met plus de 2 550 fois. Il fait de l'institution un monstre du spectacle vivant aux Etats-Unis, avec un budget annuel de plus de 300 millions de dollars en 2019. 

En 2000, James Levine dirige aussi l'Orchestre symphonique de Chicago pour le film Fantasia 2000, classique des studios Disney.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

En 2011, le chef d'orchestre quitte le Boston Symphony Orchestra à cause de gros problèmes de santé. Il souffre en effet de sciatique, d'obésité et de tremblements au niveau des mains, des problèmes qui le poussent à annuler plusieurs concerts. Levine était revenu au Met en 2013 pour diriger Falstaff et Cosi fan tutte, en chaise roulante. En 2016, il accepte de renoncer à la direction musicale du Met, atteint par la maladie de Parkinson, qui l'handicapait depuis de nombreuses années.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Paramétrer les cookies

Accusations d'agressions sexuelles

Le scandale arrive en 2017. Trois hommes accusent James Levine d’avoir abusé d’eux alors qu’ils étaient mineurs (en 1968 pour deux d'entre eux, en 1986 pour le troisième). En décembre 2017, le New York Times publie le témoignage d'un quatrième homme, un violoniste, Albin Ifsich, qui accuse à son tour Levine d’agressions sexuelles il y a près de cinquante ans. 

En mai 2018, le Metropolitan Opera de New York affirme disposer d'éléments crédibles qui prouvent harcèlement et abus sexuel, et décide d'attaquer en justice son ancien directeur musical, l’accusant au total de sept cas d’abus sexuel, entre 1970 et 1999. James Levine réplique avec une plainte en diffamation. Le Met et l'ancien chef d'orchestre s'étaient par la suite dédommagés mutuellement, à hauteur de 5,8 millions de dollars chacun.