Le chef d’orchestre Andris Nelsons renonce à son Parsifal d'ouverture du festival de Bayreuth

Il devait inaugurer le festival de Bayreuth en dirigeant une nouvelle production de Parsifal de Wagner, mais Andris Nelsons a décidé de résilier son contrat, à un mois de l’événement.

Le chef d’orchestre Andris Nelsons renonce à son Parsifal d'ouverture du festival de Bayreuth
Andris Nelsons dirige l'orchestre du Gewandhaus de Leipzig en mai 2016 ©JanWoitas/Maxppp

Le chef d'orchestre letton Andris Nelsons renonce à diriger Parsifal en ouverture du Festival de Bayreuth, rendez-vous estival des amoureux de Wagner en Allemagne. Un communiqué parvenu mercredi 30 juin 2016 annonce la décision du chef de résilier son contrat, à quelques semaines du début des festivités.

La principale raison invoquée est une « approche différente » de la direction du festival « sur plusieurs aspects », selon Peter Emmerich, porte-parole de Bayreuth. Andris Nelsons, qui s'apprête à prendre la direction de l'orchestre du Gewandhaus de Leipzig en plus de celle de l'orchestre symphonique de Boston, devait lancer le festival par une nouvelle production de Parsifal.

L’opéra de Wagner, mis en scène par l’Allemand Uwe Eric Laufenberg devait être présenté le 25 juillet 2016. Pour le moment, aucune mesure pour trouver un remplaçant n’a été annoncée. Pourtant le chef Andris Nelsons avait fait ses armes à Bayreuth en 2010 en présentant un Lohengrin salué par la critique.

Fondé en 1876 par Richard Wagner, le festival de Bayreuth est dirigé depuis l'an dernier par la petite-fille du compositeur, Katharina, et voit tous les mélomanes et wagnériens gravir la colline verte sur laquelle est perché le Festspielhaus. Sept opéras perpétuent la tradition initiée par Richard Wagner : Parsifal, L’or du Rhin, La Walkyrie, Tristan et Isolde, Siegfried, Le crépuscule des Dieux et Le vaisseau fantôme.

Sur le même thème