Le chef Andris Nelsons prolonge son contrat à Boston

Le chef d’orchestre letton Andris Nelsons a prolongé son contrat de directeur artistique de l’Orchestre symphonique de Boston. Il est maintenant lié avec la phalange américaine jusqu’au terme de la saison 2021-2022.

Le chef Andris Nelsons prolonge son contrat à Boston
Andris Nelsons © Marco Borggreve

ll faisait partie, avec le chef d’orchestre Christian Thielemann, des favoris pour succèder à Sir Simon Rattle au poste de directeur artistique de l’Orchestre philharmonique de Berlin, poste attribué - à la surprise générale - au chef Kirill Petrenko. C’est donc libéré de ce doute qu’Andris Nelsons a reconduit le contrat qui le liait à l’Orchestre symphonique de Boston jusqu’au terme de la saison 2021-2022.

“Je suis très honoré et incroyablement excité par ce nouveau chapitre dans ma vie musicale avec l’Orchestre symphonique de Boston” a déclaré Andris Nelsons.

Le chef letton, fils spirituel du chef d’orchestre Mariss Jansons, est en poste à Boston depuis la saison 2014-2015, une saison qu’il partageait entre la capitale du Massachusetts et Birmingham, puisqu’Andris Nelsons était également directeur artistique de l’Orchestre symphonique de la ville de Birmingham jusqu’en juin dernier.

A 36 ans, Andris Nelsons a déjà derrière lui une belle discographie : son enregistrement de la 10ème symphonie de Chostakovitch avec l’orchestre de Boston vient de paraître chez Deutsche Grammophon, quelques mois à peine après un disque consacré à Tchaïkovski avec l’Orchestre de Birmingham, et un Vaisseau fantôme de Wagner avec l’Orchestre royal du Concertgebouw.

Sur le même thème