Le chant pour aider les malades du coronavirus à guérir

Au Royaume-Uni, l'opéra national (ENO) s'est associé avec une unité de recherche de l'hôpital public pour mettre en place un protocole de soins destiné aux patients atteints par le coronavirus. Au programme : exercices de respiration et berceuses.

Le chant pour aider les malades du coronavirus à guérir
La salle du London Coliseum qui accueille l'English National Opera, © Getty / Chris Jackson

Pour certains patients qui ont été atteints par le coronavirus, les symptômes de la maladie peuvent durer des semaines après la phase critique. Pour tenter de les soulager, l'Imperial College Healthcare NHS Trust, une unité de recherche de l'hôpial public britannique, s'est associé avec un partenaire peu habituel : l'English National Opera (ENO).

A l'aide de la pratique vocale, et notamment à partir de berceuses, les deux structures ont mis en place un protocole pour aider les malades atteints du Covid-19 à récupérer. Un programme de soins de six semaines à base de chant et de techniques respiratoires utilisées par les chanteurs lyriques. 40 patients volontaires intégreront l'essai expérimental à partir de septembre. En fonction des résultats, les deux structures espèrent étendre l'opération à tout le royaume.

L'ENO promet d'apporter "une expertise médicale et musicale afin de proposer une nouvelle approche pour soutenir les personnes atteintes par le coronavirus". Selon la maison lyrique londonienne, les berceuses traditionnelles "franchissent les frontières de la culture et sont accessibles à tous" et de par leur nature "ont tendance à être confortables vocalement pour les chanteurs non-spécialistes".

Au Royaume-Uni, plus de 130 000 personnes ont été hospitalisées et des milliers d'entre elles ont eu besoin d'une assistance respiratoire. Pour Sarah Elkin, consultante en médecine respiratoire au Imperial College Healthcare NHS Trust, il est "important de se rappeler que certains patients sont toujours aux prises avec des symptômes qui peuvent leur causer une détresse importante, même après avoir récupéré de la maladie initiale".

"En tant que médecins, nous savons d'expérience queles interventions communautaires et sociales ont le potentiel d'être incroyablement puissantes pour ces patients, ainsi que de leur fournir des outils et des mécanismes pour faire face à l'impact du Covid-19 à l'avenir" ajoute-t-elle.