Le Centre national de la musique devrait être lancé le 1er janvier 2020

Le Centre national de la musique, dont la création avait été annoncée en mai 2018, devrait démarrer ses activités le 1er janvier 2020, a annoncé le gouvernement mercredi 23 janvier.

Le Centre national de la musique devrait être lancé le 1er janvier 2020
Franck Riester, ministre de la Culture, © AFP / Ludovic Marin

C'est finalement début 2020 que devrait voir le jour le futur Centre national de la musique, connu également sous le nom de Maison commune de la musique. Serpent de mer de la politique culturelle française, l’idée d'un établissement public qui soutiendrait la création musicale (à l'instar du CNC pour le cinéma) avait été évoquée durant la présidence de Nicolas Sarkozy, abandonnée par François Hollande, avant d’être relancée depuis l'élection d'Emmanuel Macron.

En mai 2018, à l'occasion du Printemps de Bourges, l'ancienne ministre de la Culture Françoise Nyssen avait annoncé qu'un Centre national de la musique serait créé, précisant même qu'il pourrait voir le jour début 2019. Cette échéance n'a pas été tenue, mais le projet reste bien sur les rails. Mercredi 23 janvier, le Premier ministre Edouard Philippe et le ministre de la Culture Franck Riester ont reçu un rapport des députés Pascal Bois et Emilie Cariou, portant sur la mise en place du Centre.

Cette structure regroupera « tous les leviers d'action publique hors secteur subventionné et d'observation et d'évaluation de ce secteur, aujourd'hui assurés par différentes structures », comme le Centre national de la chanson ou le Bureau Export de la musique française, explique un communiqué de Matignon.

En outre, précisent les services du Premier ministre, Franck Riester installera « très prochainement » un comité de pilotage pour mener à bien la création du Centre.

« Ce comité, composé des dirigeants des structures fédérées ainsi que des administrations concernées du ministère, aura notamment pour mission de mener l'ensemble des travaux en vue de la mise en place opérationnelle de l'établissement au 1er janvier 2020, après une phase d'amorçage en 2019 », ajoute le communiqué.

Les moyens d'action de l'établissent restent toutefois encore à préciser. « Le ministre déterminera, en lien avec les acteurs publics et privés du secteur, les évolutions requises des différents outils existants et de leur financement », indique à ce sujet Matignon.

avec AFP