Le Bolchoï annule la première très attendue d’un ballet sur Noureev

Le théâtre russe du Bolchoï a annoncé samedi 8 juillet l’annulation de la première représentation d’un ballet consacré à la légende de la danse Rudolf Noureev, mis en scène par un cinéaste inquiété dans une affaire de détournement.

Le Bolchoï annule la première très attendue d’un ballet sur Noureev
Le spectacle a été mis en scène par Kirill Serebrennikov, inquiété dans une affaire de détournement. , © Maxppp / Bernd Weissbrod

La première du ballet devait avoir lieu au Bolchoï le mardi 11 juillet. Mais à la surprise générale, le théâtre russe a annoncé son report sine die. La représentation, à laquelle devaient assister des critiques venus du monde entier, avait été qualifiée de « principal événement de la saison du ballet en Russie et peut-être dans le monde » par le journal Kommersant.

Les responsables du Bolchoï doivent s’exprimer le lundi 10 juillet devant la presse, pour expliquer les raisons de cette annulation. Le spectacle a été mis en scène par Kirill Serebrennikov, dont le domicile a été perquisitionné en mai par les enquêteurs russes dans le cadre d’une affaire de détournement présumé de fonds publics alloués entre 2011 et 2014 par l’Etat à l’un des théâtres de l’artiste. Plusieurs noms du monde de la culture, en Russie et en Europe, s’étaient élevés pour le défendre.

Metteur en scène et cinéaste récompensé en 2016 du prix François Chalais à Cannes pour son film Le Disciple, Kirill Serebrennikov est à la tête du Gogol Center, théâtre contemporain dont l’audace et l’avant-garde suscitent les critiques des autorités russes.

Peu de détails ont été dévoilés sur le ballet qu’il a mis en scène, l’identité du danseur interprétant le rôle principal est restée secrète. La pièce est consacrée à la vie de Rudolf Noureev, légendaire danseur russe ayant quitté l’Union soviétique pour l’Ouest, avant de mourir du sida en 1993, à l’âge de 53 ans.

avec AFP