Laurent Bayle repart pour 5 ans à la direction de la Philharmonie de Paris

Le directeur général de la Philharmonie de Paris Laurent Bayle vient d’être nommé pour un nouveau mandat de 5 ans à la suite du conseil des ministres du mercredi 30 mars 2016.

Laurent Bayle repart pour 5 ans à la direction de la Philharmonie de Paris
Laurent Bayle perd son statut de président du conseil d'administration mais est reconduit pour 5 ans à la direction de la Philharmonie de Paris ©PhotoPQR/lestrépublicain

Laurent Bayle a été reconduit pour 5 ans à la tête de la Philharmonie de Paris. Une décision prise mercredi 30 mars en conseil des ministres, soit une semaine après l’adoption d’un décret repoussant l’âge limite pour rester à la tête de cet établissement.

En juin prochain, Laurent Bayle fêtera ses 65 ans et dépassera l’âge légal pour renouveler son mandat à la direction de l’institution. Pour remédier à cet obstacle, les ministres réunis jeudi 24 mars ont voté un décret pour permettre au directeur de rester à la tête de la Philharmonie au-delà de ses 65 ans. Présenté par la ministre de la culture, Audrey Azoulay, le décret prévoit : « que le directeur général atteint par la limite d’âge en cours de mandat pourra continuer à exercer ses fonctions jusqu’à l’achèvement de celui-ci ».

En poste à La Villette depuis 2001, Laurent Bayle avait affirmé son envie - partagée avec la maire de Paris Anne Hidalgo - de poursuivre son travail dans une interview donnée au journal Le Monde en ce début d’année : « Il est évident que j’ai envie de voir la façon dont le projet va se stabiliser dans les prochaines années. J’ai envie aussi de développer de nouveaux chantiers, comme celui des orchestres d’enfants, dans les quartiers défavorisés, dans le cadre du dispositif d’éducation musicale et orchestrale à vocation sociale ».

Laurent Bayle a donc les clés en main pour mener à bien ses projets avec l’aide d’une nouvelle présidente du conseil d’administration de la Philharmonie de Paris : Patricia Barbizet. Nommée en conseil des ministres jeudi 24 mars dernier, cette femme d’affaire (directrice générale d’Artémis, société d’investissement de la famille Pinault et PDG de Christie’s ) remplacera Laurent Bayle, en charge de cette fonction depuis 2006.

Du classique au reggae, une prochaine saison très diversifiée

La troisième saison de la Philharmonie de Paris doit ouvrir à la réservation samedi (pour les abonnements) et tout au long du mois d'avril. Elle garde le modèle d'un programme très diversifié. « On a un spectre large, tant sur le plan classique que pour les musiques actuelles, des choses plus internationales en semaine, plus familiales le week-end, c'est très important pour élargir son bassin de public », explique Laurent Bayle à l’AFP.

En 2016/2017, deux week-ends sont dédiés à Beethoven, avec l'intégrale des concerts pour piano (du 14 au 20 octobre) mais aussi un chœur de... smartphones le 20 novembre. Côté exposition, Ludwig van (du 14 octobre au 29 janvier) montrera l’aura exceptionnelle du compositeur depuis sa mort en 1827. Et l'autre grande exposition de l'année, Jamaica, Jamaica (du 4 avril au 24 août), embrassera l'histoire musicale de l'île, au-delà du reggae.

Comme pour les saisons précédentes, les plus grands chefs sont invités comme Daniel Barenboïm (deux séries de concerts) Valery Gergiev, Simon Rattle ou encore Mariss Jansons.

Sur le même thème