Last night of the Proms, les drapeaux européens créent la polémique

A Londres, lors de la traditionnelle dernière soirée de concert des BBC Proms, les anti-brexit ont inondé le Royal Albert Hall de drapeaux européens. Un événement qualifié de « prise d’otage » par des téléspectateurs de la BBC, qui dénoncent une politisation de la soirée.

Last night of the Proms, les drapeaux européens créent la polémique
Les spectateurs de la dernière soirée des BBC Proms agitent de nombreux drapeaux, dont ceux aux couleurs de l'Union Européenne , © BBC

Depuis quatre ans, la dernière soirée des BBC Proms est devenue un terrain de bataille entre pro et anti brexit. Ce samedi 14 septembre n’a pas fait exception, dans un contexte de négociations tendues autour de l’application de la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne. 

A l’intérieur du Royal Albert Hall, les anti-brexit ont décidé de marquer le coup, alors que le pays doit officiellement quitter l’Europe le 31 octobre, accord avec l'Europe conclu ou non. En plus des traditionnels drapeaux britanniques qui virevoltent habituellement au-dessus des têtes des spectateurs, une marée de drapeaux européens était également de la fête. 

Réuni sous le nom de EU Flags Prom Team (l’équipe des drapeaux européens des Proms, ndlr), le groupe anti-brexit revendique avoir distribué 50 000 fanions pour la soirée. Sur chacun des plans montrant la foule entre chaque morceau de musique, les téléspectateurs de la BBC ont pu observer cette nuée de drapeaux bleus et ses étoiles jaunes. 

Ce qui n’a pas été du goût de plusieurs téléspectateurs. « Les partisans du maintien dans l’Union européenne ont pris en otage une institution britannique avec tous ces drapeaux » a écrit l’un d’eux sur Twitter. « J’aimerais vraiment savoir ce qui motive ces fanatiques européens. Ils doivent haïr leur pays » a twitté un autre mécontent. 

D’autres personnes ont également critiqué la BBC pour avoir diffusé autant de plans contenant des drapeaux ou des bérets aux couleurs de l’Europe. Le groupe audiovisuel public britannique s’est défendu dans un communiqué où il rappelle que les drapeaux « font partie intégrante de la tradition de la dernière soirée des Proms ». Tout en rappelant son soin de ne pas donner une « importance excessive » aux fanions et qu’elle « principalement focalisée sur les musiciens et leur performance ». 

Citée par le quotidien The Sun, Kate Hobbs, membre du EU Flags Proms Team, a expliqué qu’il s’agissait d’un « rappel opportun » à destination du public que la musique est un « langage universel qui unit les peuples ». « Nous souhaitons démontrer qu’il était possible d’être à la fois patriote tout en conservant une identité européenne et internationale » a-t-elle poursuivi. 

Un autre drapeau a également fait parler de lui lors de cette Last Night. Le drapeau arc-en-ciel, symbole de la communauté LGBT, a été hissé sur scène par la mezzo-soprano américaine Jamie Barton. La chanteuse a brandi l'étendard après avoir chanté Rule, Britannia! , un chant patriotique britannique traditionnellement chanté à chaque dernière soirée des Proms. Sa robe et sa cape étaient aux couleurs du drapeau. Jamie Barton a déclaré qu'il était « important pour moi de me tenir debout fièrement en tant que femme bisexuelle ».