Lancement du projet de Centre Européen de musique à Bougival

Le projet ambitieux de nouvel espace musical et culturel, le Centre Européen de Musique (CEM), à Bougival, dans l'ouest de Paris, où vécurent Bizet et Tourgueniev, a été lancé jeudi à l'Elysée avec le soutien du président Emmanuel Macron.

Lancement du projet de Centre Européen de musique à Bougival
La maison d'Ivan Tourgueniev à Bougival , © Maxppp / Guillaume Georges / Le Parisien

Un pas de plus vient d’être franchi en direction de la création du futur Centre Européen de Musique à Bougival, dans l’ouest de Paris. Le projet a été officiellement lancé ce jeudi 16 mai 2019 à l’Elysée, en présence du président Emmanuel Macron et d’acteurs publics et privés, portant à bout de bras cette initiative dont le coût s’élève à 12,3 millions d’euros. 

Un parc paysager de plus de 8.000 m2 doit être spécialement réaménagé et relier les maisons de George Bizet, de Pauline Viardot et d’Ivan Tourgueniev à Bougival, a indiqué le concepteur du projet de Centre Européen de Musique, le baryton d'origine portugaise Jorge Chaminé.

Au sein de ce vaste « domaine des frênes », seront construits dans les prochaines années une académie de musique, un auditorium, un laboratoire de recherche, une cellule de recherche médicale qui mettra en valeur l'apport thérapeutique de la musique, une maison intergénérationnelle où seront hébergés des jeunes musiciens et des musiciens retraités.

Le Centre Européen de Musique s'étendra de la Colline des Impressionnistes jusqu’aux berges de la Seine où se situe la Maison de Bizet.

Des soutiens européens 

Jorge Chaminé, qui a contribué au sauvetage de la maison de Bizet et de la Villa Viardot où se retrouvaient des artistes européens à l'époque romantique, a déclaré à l'AFP que « les cœurs battants de la Villa Viardot et de la maison de Bizet, là où est né le personnage de Carmen (en 1874), seront réunis avec le futur ».

« L’Europe artistique du XIXe siècle va de l’Oural (Tourgueniev) à l’Espagne (Pauline García Viardot) », a-t-il rappelé en référence à l'auteur des Mémoires d'un chasseur et à la cantatrice et compositrice française d'origine espagnole. « Ce projet, à l'heure des souverainismes, porte la musique comme projet profondément européen. » Il s'est félicité des soutiens de quelques gouvernements étrangers:  Portugal, Espagne, Suède, Allemagne.

Des jeunes musiciens en formation seront accueillis, des partenariats avec les écoles et les conservatoires, des échanges d’étudiants, amorce d’un Erasmus de la musique, seront développés.

avec AFP