Lancement de la 18e édition du Grand Prix Lycéen des Compositeurs

Chaque année, près de 3 000 lycéens sont invités à désigner un lauréat parmi six compositeurs présélectionnés. Le nom du vainqueur sera donné le 16 mars prochain au terme d’une journée de débat organisée à la Maison de la Radio.

Lancement de la 18e édition du Grand Prix Lycéen des Compositeurs
Les élèves du lycée Auguste et Louis Lumière de Lyon en 2016, © Didier Plowy / GPLC 2016

C’est parti pour la 18e édition du Grand Prix Lycéen des Compositeurs. Comme chaque année, 3 000 étudiants de classes de Seconde, Première et Terminale vont analyser les œuvres de six compositeurs et désigner un grand vainqueur le 16 mars prochain. L’objectif de cette compétition, organisée par Musique Nouvelle en Liberté, est d’initier des jeunes de la France entière à la musique contemporaine et d’engager une réflexion sur l’art et la création. De novembre à mars, plusieurs rencontres avec les artistes en lice ont lieu dans les différents établissements participants.

Le Comité qui sélectionne les compositeurs et les œuvres en compétition est renouvelé tous les ans. Cette année, les artistes retenus sont les suivants : Edith Canat de Chizy pour Pierre d’éclair (2011), Aurélien Dumont avec Eglog (2011), Francesco Filidei et Puccini alla caccia ( 2006), Philippe Hurel pour Cantus ( 2006), Philippe Leroux et Quid sit Musicus ? ( 2014) et enfin Baptiste Trotignon pour Different Spaces ( 2012).

Chaque classe doit choisir les deux compositeurs qu’elle préfère et transmettre son vote avant le 3 février 2017. Le résultat du vote est dévoilé lors d’une journée-débat qui se déroule à la Maison de la Radio, en présence des six artistes. Le musicien qui reçoit le plus grand nombre de suffrages remporte le Grand Prix Lycéen des Compositeurs, assorti d’une commande qui sera créé à l’occasion de l’édition suivante. C’est Karol Beffa qui avait été le grand gagnant en 2016.