Le nombre de femmes dans les productions artistiques reste trop faible

L’Adami, société de gestion des droits d’auteur, a publié une étude sur la place des femmes dans les productions artistiques de spectacles vivants sur l’année 2016 et les chiffres sont toujours aussi inquiétants.

Le nombre de femmes dans les productions artistiques reste trop faible
Où sont les femmes dans le monde de la culture ? , © Getty / Hiroyuki Ito

De plus en plus d’études tentent de souligner la faible présence des femmes dans le monde artistique comme Où sont les femmes dans la culture, publié chaque années par la Société des Auteurs et Compositeurs Dramatiques. Cet été, l’Adami, société de gestion des droits d’auteurs, a voulu partager ses statistiques sur la présence des femmes dans le productions artistiques de spectacles vivants.

L’étude, publiée en juillet, porte sur l’année 2016 et a passé au crible 996 productions données en France. Résultat, 28% des artistes engagés dans le domaine du spectacle vivant sont des femmes. Un pourcentage qui descend à 10% pour la musique jazz, et augmente à 38% en musique classique. Seule la danse semble épargnée et arriver quasiment à parité puisque 44% des artistes engagés sont des femmes.

L’Adami a aussi enquêté sur la présence des femmes dans les postes à responsabilité liés au monde artistique : directrices, artistes principaux, solistes etc. Les chiffres sont encore plus faibles : 27% de femmes dans les institutions de musique classique, 16% en jazz. Seul le domaine qui mêle cirque et art dramatique affiche un pourcentage élevé puisque 41% de femmes occupent des postes à responsabilité.

« La place des femmes dans les productions artistiques doit progresser », indique le communiqué publié par l’Adami qui « produira désormais régulièrement des données sur le sujet ».