La Sacem et l’Ircam vont créer un logiciel pour détecter les morceaux

Avec cette nouvelle technologie, la Sacem et l’Ircam souhaitent notamment identifier les musiques qui sont utilisées sans autorisation ni déclaration, afin de collecter des droits d’auteur.

La Sacem et l’Ircam vont créer un logiciel pour détecter les morceaux
La Sacem et l’Ircam collaborent depuis le mois de janvier afin de mettre au point une technologie nouvelle qui détecterait les morceaux, © Domaine Public

Dans un article publié par Sciences et Avenir, on apprend que la Sacem, Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique, et l’Ircam, Institut de recherche et coordination acoustique/musique, collaborent depuis le mois de janvier, afin de mettre au point une technologie nouvelle qui détecterait les morceaux « quelle que soit la version, l’instrumentation, la tonalité, l’interprète. »

Ce nouveau logiciel permettra d’identifier par exemple les airs de musique classique empruntés par Serge Gainsbourg dans ses morceaux, comme la Symphonie du Nouveau Monde de Dvořák dans Initials BB. Il sera surtout appliqué à la plateforme Youtube, afin de collecter des droits d’auteur sur des vidéos où les musiques utilisées ne sont pas déclarées.

« Si quelqu’un interprète Let it Be avec sa propre guitare et poste la vidéo sur Youtube, aucune technique ne permet aujourd’hui de dire qu’il s’agit bien du Let it Be des Beatles », explique à Sciences et Avenir Geoffroy Peeters, informaticien à l’Ircam.

C’est grâce aux travaux menés depuis dix ans par l’Institut situé sous la Fontaine Stravinsky à Paris sur des algorithmes d’intelligence artificielle que cette nouvelle technologie sera mise au point.