La Roque 2015 : Denijs de Winter, l'accordeur faiseur de miracles

La Roque d'Anthéron est le seul festival au monde à donner la possibilité aux musiciens de choisir leur piano pour leur concert. Une idée mise en place par Denijs de Winter, accordeur de renommée mondiale.

La Roque 2015 : Denijs de Winter, l'accordeur faiseur de miracles
L'accordeur belge Denijs de Winter sur la scène du parc du château de Florans à La Roque d'Anthéron. (© Victor Tribot Laspière / France Musique)

A La Roque d’Anthéron, plusieurs choses peuvent étonner : le vacarme assourdissant des cigales qui ne daignent pas se taire pendant les concerts, la gigantesque structure en forme de conque qui recouvre la scène posée sur un bassin d’eau ou encore l’incessant ballet du tracteur qui transporte les pianos d’un endroit à l’autre.

Dans le parc du château de Florans, ces rolls royce du piano circulent sur une remorque, solidement maintenus par une machine hydraulique sur pneumatique. Une invention de Denijs de Winter, l’un des personnages clés du festival.

Depuis 31 ans, l'accordeur belge supervise l’ensemble du parc des pianos : de leur sélection auprès des marques les plus prestigieuses, de leur acheminement à la Roque jusque dans l’harmonisation les plus subtiles demandées par les musiciens.

de winter la roque 2
de winter la roque 2

"Dans leur jeu, les pianistes utilisent toutes les couleurs. C'est à ce moment que j'interviens, lorsqu'ils cherchent la couleur et ne la trouvent pas, à cause de l'instrument " explique Denijs de Winter. Concrètement, il s'agit de ne pas accorder exactement de la même façon les trois cordes qui composent une seule et même note.

"La première sera accordée à la bonne fréquence, puis ensuite je peux déjà légèrement désaccorder le deuxième et ave la troisième je peux contrebalancer l'effet que j'ai donné entre les deux premières. Cela a pour conséquence de générer un effet de battement sonore, imperceptible par l'oreille. Le cerveau ne remarque pas que les cordes ne sont pas mathématiquement justes, pourtant cela change la couleur du son ".

Denijs de Winter explique que pour un récital Philip Glass, il a volontairement "élargi" les octaves afin de renforcer l'effet aérien.

de winter la roque 3
de winter la roque 3

Avec plus de 70 concerts à la Roque d’Anthéron, l’accordeur belge est aidé par deux assistants. Et tous les matins sont rythmés par un rituel bien précis. A 9h, fraîcheur oblige, les pianistes du soir peuvent choisir parmi les douze pianos à queue de concert disponibles.

Une préselection a lieu en amont, puis le matin-même de trois à six instruments sont installés sur scène pour que le pianiste puisse les essayer en condition réelle de concert. Ce matin là, François Chaplin a le choix entre deux Steinway série D et un Bechstein.

"C'est une chance incroyable de pouvoir bénéficier de ce choix de pianos. Nous les pianistes, avons l'habitude de jouer à chaque fois sur un instrument différent et de nous adapter tant bien que mal. Ici, on peut trouver l'instrument qui ira le mieux avec le programme du soir ".

de winter la roque chaplin
de winter la roque chaplin

François Chaplin défend un répertoire Schubert et Chopin à La Roque d'Anthéron, il a opté pour l'un des Steinway série D. "Un piano qui a un son bien rond et qui a une grande projection ".

Un accordeur de renommée mondiale

Denijs de Winter a accompagné les plus grands pianistes lors de tournées mondiales, pami lesquels Martha Argerich, Maria Joao Pires, Maurizio Pollini et Alfred Brendel. Il a également mis son savoir au service de grands noms du jazz, comme Keith Jarrett durant trente ans, ou Chick Corea.

"J'ai suivi Krystian Zimerman durant quinze ans. Avec lui, je partais en tournée avec le même piano et faisais le tour du monde en avion une fois par an ", raconte ce belge flamand né en 1947.

Dans la plupart des festivals, le piano est loué sur place. "Les artistes se retrouvent devant un piano qu'ils ne connaissent pas et qui n'est pas forcément en bon état. S'exprimer devient plus difficle pour eux ", témoigne-t-il, "car la réussite d'un récital est certs d'ordre technique mais il faut que l'instrument soit apte à exprimer ce que l'on veut créer ".

de winter la roque chaplin 2
de winter la roque chaplin 2

Denijs de Winter explique que ce qu'il cherche dans instrument sont "plutôt les défauts ". "C'est là qu'il y a la plus grande marge de manoeuvre. Et c'est justement cette marge de manoeuvre que je cherche à obtenir pour un festival comme La Roque. Même si nous avons 12 pianos à queue, je ne peux pas en préparer un pour chaque artiste, je m'assure d'avoir un piano capable de coller avec un répertoire Mozart, Haydn, etc. Un autre avec Liszt, etc ".

L'accordeur doit également prendre en compte les conditions de jeu en plein air : chaleur, humidité, le bruit des cigales... "Je les modifie un peu pour le plein air. Je leur parle. C'est très vivant un piano, bien qu'ils paraissent un peu gros et lourds, c'est beaucoup plus sensible qu'un violon " s'enthousiasme Denijs de Winter.

Bien que la marque Steinway & Sons soit la plus représentée chez les virtuoses, le belge invite aussi des facteurs moins connus. "Je veux utiliser ma notoriété pour contribuer à les faire connaître ". Et ça fonctionne, puisque 15 à 20% des artistes optent finalement pour d'autres marques.

de winter la roque 4
de winter la roque 4

Sur le même thème