La première d'Une nuit à Venise annulée à l’Opéra de Lyon à cause d'un mouvement social

Le mercredi 14 décembre, la première représentation d’Une nuit à Venise de Strauss à l’Opéra de Lyon n’a pas pu être jouée à cause d'un mouvement de grève voté par la CGT.

La première d'Une nuit à Venise annulée à l’Opéra de Lyon à cause d'un mouvement social
Opéra de Lyon, © Maxppp / Lenz G

Il n’y a pas eu de représentation d’Une nuit à Venise de Johann Strauss le mercredi 14 décembre à l’Opéra de Lyon. Le spectacle, qui devait être la première de cette production, a été annulé à cause d'un mouvement social voté par la CGT de la Ville de Lyon. Le syndicat, qui dénonce le gel de postes à l’Opéra et au Théâtre des Célestins, a déposé un préavis de grève jusqu’au 23 décembre. D’autres productions pourraient être menacées dans plusieurs lieux culturels de la ville. En novembre, un précédent mouvement de grève avait déjà perturbé des ballets et empêché la tenue d’un concert à l’Auditorium.

« Nos revendications sont les mêmes depuis un an auprès de la direction de chaque théâtre et de la direction des Affaires culturelles. Nous demandons, côté techniciens, que les postes gelés soient pourvus », explique à l’AFP Marc Finzty, délégué CGT représentants des théâtres. « Les équipes se précarisent, nos collègues veulent des postes permanents », poursuit-il.

De son côté, la Ville indique que « les négociations se poursuivent », et assure qu’il n’y a eu « aucune suppression de postes, ni de licenciements » parmi les fonctionnaires ou les employés de droit privé des établissements concernés.

avec AFP