La nouvelle Miss America, Nia Franklin, chanteuse d'opéra et étudiante en composition

Nia Franklin a été sacrée dimanche 9 septembre Miss America. Au-delà du titre, cette élection a porté un message fort puisque la jeune femme de 24 ans étudie la composition, pratique le chant lyrique et a clamé haut et fort son amour du classique.

La nouvelle Miss America, Nia Franklin, chanteuse d'opéra et étudiante en composition
Nia Franklin sur la scène de la compétition Miss America 2019., © Maxppp / JOHN ANGELILLO

« Je veux montrer que la musique classique est toujours vivante et prospère, et surtout qu’une femme afro-américaine peut chanter de l’opéra », a déclaré Nia Franklin lors de la soirée Miss America samedi 9 septembre avant de remporter la compétition. La jeune femme, originaire de Caroline du Nord, est diplômée d’un Master de composition de l’école des arts de l’Université de sa ville natale, Winston-Salem.

Une ville qu’elle quitte ensuite pour suivre à New York un programme donné par le Lincoln Center for the Performing Arts. En parallèle de ses études, elle joue un peu de piano et chante beaucoup. A 24 ans, elle souhaite poursuivre sur cette voie et obtenir un doctorat en composition à l'université de Princeton ou à la Julliard School. 

Pour montrer au public son amour de la musique classique, et donner un peu de la voix, Nia Franklin a interprété un extrait de La Bohème de Puccini : Quando m’en vo. La jeune Miss a aussi souhaité montrer son amour de la composition en chantant une de ses premières créations, composée à l’âge de 6 ans, devant la presse à l’issue de la cérémonie.  

Au-delà de ses performances musicales, le discours de Nia Franklin a frappé fort en faveur de l’éducation artistique : « J'ai grandi dans une école avec une prédominance caucasienne où il n'y avait que 5% de minorité et je me suis pas du tout sentie à ma place à cause de ma couleur de peau. Mais en grandissant, j’ai trouvé ma passion pour les arts, et à travers la musique j’ai commencé à me sentir bien par rapport à moi-même et qui j’étais », a témoigné Miss America juste avant de se faire couronner. 

Désormais élue, Nia Franklin doit accomplir le projet soutenu devant le jury. Cette épreuve remplace pour la première fois celle du défilé en bikini. Après presque 100 ans d’existence, Miss America souhaite valoriser les candidates sur leurs parcours et leurs projet et pas uniquement sur des critères physiques. Un choix salué par Miss America 2019 qui va donc poursuivre son engagement en faveur de l’éducation artistique pendant toute son année de sacre.