"Une bouffée d'oxygène" : la musique signe son grand retour dans le métro et dans les gares

À compter de ce mercredi, les musiciens peuvent à nouveau jouer dans les couloirs du métro, après plus d'un an d'interdiction. Les voyageurs mélomanes pourront aussi refaire du piano dans les gares à partir du 1er juillet.

"Une bouffée d'oxygène" : la musique signe son grand retour dans le métro et dans les gares
Un groupe de musiciens à la station de métro Bastille en février 2020, juste avant le premier confinement, © AFP / Xose Bouzas

Pour les 300 musiciens habilités à jouer par la RATP, c'est une délivrance. Ces derniers sont de nouveau autorisés à jouer ou à chanter dans les couloirs du métro à partir de ce mercredi, après plus d'un an d'interdiction à cause de l'épidémie de Covid-19. Une reprise qui se fait dans le respect des gestes barrières, précise la régie de transport, ce qui passe notamment par le port du masque obligatoire pour tous les artistes. 

Après plus d’un an d’une vie culturelle en pointillés, les Franciliens retrouvent progressivement le chemin des musées, théâtres, monuments, cinémas, salles de concert et autres lieux de spectacle. C’est aujourd’hui au tour des artistes membres du label "Musiciens du métro" de faire leur retour" - la RATP

Une "bouffée d'oxygène"

"C'est une excellente nouvelle, à la fois pour eux, mais aussi et surtout pour nos voyageurs", se réjouit Stella Sainson, responsable du label "Musiciens du métro" à la RATP, qui décrit ce retour comme "une bouffée d’oxygène après plus d’un an de restrictions dues à la crise sanitaire" et "un regain de vie et de joie au détour des couloirs du métro et du RER."

Elle tient également à rappeler les dispositifs qui avaient été mis en place durant cette période compliquée pour soutenir les artistes : "Nous n’avons pas ménagé nos efforts pour les accompagner, les soutenir de toutes les manières grâce, notamment, à nos réseaux sociaux. Nous y avons diffusé des extraits de leurs musiques, nous avons organisé des concerts en direct", souligne la responsable. "Certains d’entre eux ont même pu jouer dans des festivals dont la jauge permettait l’accueil du public, ou des festivals organisés en plein air !"

"C'est une très bonne nouvelle. Ça donne une chance aux 300 musiciens du métro de se produire et ça leur ouvre des portes", nous confie Nadhem. Cet étudiant au Conservatoire à rayonnement régional de Paris, qui gagne sa vie en jouant dans le métro, appelait au mois de mars la RATP à "un peu d'humanité"au micro de France Musique. "L'ambiance va revenir dans le métro. Ça va mettre du feu, il y aura beaucoup d'énergie, d'artistes, de créativité, créativité d'autant plus forte après plus d'un an d'interdiction de jouer", présage le jeune homme, qui réclame toujours la création d’un statut pour les musiciens du métro, afin que ces derniers soient mieux considérés.

"Ce retour est aussi une bonne nouvelle car les labels recrutent parfois dans le métro, c'est donc important pour les artistes" - Nadhem, musicien du métro

Le retour des pianos dans les gares

À noter également une nouvelle heureuse pour les pianistes et amateurs de piano. Demain jeudi, ce seront les soixante-dix pianos à disposition des usagers - jusqu'ici recouverts de bâches - qui feront leur grand retour dans les gares de France, indique sur Europe 1Marlène Dolveck, la directrice générale de SNCF Gares & Connexion : "Cela nous a beaucoup manqué pendant cette crise, ça a manqué à nos clients, on veut qu'ils puissent immédiatement retrouver ces pianos."

Et qui dit retour exceptionnel dit événement exceptionnel : "Le 1er juillet, il va y avoir un concert à la même heure avec cinquante artistes dans cinquante gares, qui vont jouer la même mélodie", ajoute Marlène Dolveck. Une mélodie pour le moment tenue secrète...