La Méditerranée, fil rouge de la 36e édition du festival Radio France Occitanie Montpellier

Le festival Radio France Occitanie Montpellier vient de présenter la programmation de sa prochaine édition qui se tiendra du 10 au 31 juillet, si les mesures de confinement ont été levées. Au menu, Bacchus de Massenet, qui n'a plus été joué depuis sa création en 1909, et Fedora avec Sonya Yoncheva.

La Méditerranée, fil rouge de la 36e édition du festival Radio France Occitanie Montpellier
Le festival Radio France Occitanie Montpellier se tiendra du 10 au 30 juillet , © Marc Ginot

Jean-Pierre Rousseau nous l'avait affirmé lors d'une récente interview : « il n'y a aucune raison objective de penser qu'il n'aura pas lieu ». Le directeur du festival Radio France Occitanie Montpellier affiche un optimisme à toute épreuve. Dans un article de Midi Libre, il explique que  « l'annulation n'est pas du tout à l'ordre du jour » et qu'il se dit prêt à envisager différentes mesures de réorganisation si la situation au 10 juillet, date d'ouverture du festival, le demandait. 

« S'il faut dédoubler des jauges, nous le ferons » confie-t-il, en précisant qu'un point doit être tenu à la fin du mois d'avril avec les autorités. C'est dans ce contexte compliqué pour tout le monde, et très tendu pour les festivals d'été, que le festival a annoncé la programmation de sa prochaine édition. 

Musiques en Méditerranée

Cette 36e mouture du festival propose une exploration de pourtour méditerranéen. Avec des artistes comme Leonardo Garcia Alarcon et sa Capella Mediterranea, l'Orchestre des jeunes de la Méditerranée, l'Orchestre national de la Catalogne, le pianiste turc Fazil Say, le Palestinien Aeham Ahmad ou la chanteuse kurde Aynur Dogan. 

Ce qui sera certainement le temps fort du festival : la résurrection de Bacchus, opéra de Massenet qui n'avait plus été donné depuis sa création en 1909. Un projet, en version de concert, dans lequel on retrouvera la soprano Catherine Hunold dans le rôle d'Ariane, le ténor Jean-François Borras en Bacchus, dans la fosse l'Orchestre national Montpellier Occitanie sous la baguette de Michael Schønwandt.

Autre temps fort, Fedora, un opérararement donné de Giordano, auteur plus connu pour Andrea Chénier. Présenté ici en version de concert avec la soprano star Sonya Yoncheva chantera le rôle-titre, et signe par ailleurs sa troisième venue au festival de Montpellier, le ténor Charles Castronovo sera le Comte Loris Ipanoff. Le Chœur de la radio Lettonne, le Chœur Opéra et Orchestre national Occitanie Montpellier seront dirigés par Domingo Hindoyan, l'époux de Sonya Yoncheva. 

Enfin, un troisième opéra, Daphnis et Alcimadure de Mondonville,sera présenté à Narbonne, ville native du compositeur. 

Au programme également, l'ensemble Pygmalion de Raphaël Pichon, avec Sabine Devieilhe, proposeront un programme original autour de Mozart, avec des extraits d'oeuvres de Lassus, de Schubert et Bruckner. 

Vincent Dumestre et son ensemble Le Poème harmonique, présenteront des Leçons de ténèbres, avec un programme Bouzignac et Carissimi. François-Xavier Roth et Les Siècles poursuivront les célébrations de l'année Beethoven, avec la Symphonie n°3. Le Choeur et l'Orchestre philharmonique de Radio France et le Quatuor Diotima seront sur scène avec un programme Beethoven - John Adams. 

Enfin, le festival Radio France Occitanie Montpellier promet un concert surprise pour le dernier jour, le 30 juillet. A l'affiche, le guitariste Thibaut Garcia, la soprano Adriana Gonzalez et l'Orchestre symphonique de Barcelone.