La légendaire soprano polonaise Teresa Żylis-Gara est morte

Teresa Żylis-Gara, inoubliable soprano polonaise, s'est éteinte ce samedi 28 août à l'âge de 91 ans, selon le communiqué de l'Opéra national de Varsovie. Artiste au répertoire exceptionnellement vaste, elle était parmi les voix les plus appréciées de la deuxième moitié du XXe siècle.

La légendaire soprano polonaise Teresa Żylis-Gara est morte
Teresa Zylis-Gara à l'Opéra de Paris en 1979 , © Getty / Wojtek Laski

" Au revoir, Maestra... Une artiste au talent, au charisme et à l'énergie extraordinaires s'est éteinte. Le souvenir de sa voix restera avec nous pour toujours"... c'est avec ces mots que le Grand Théâtre — Opéra National de Varsovie a rendu hommage sur les réseaux sociaux à la soprano Teresa Żylis-Gara, une des plus grandes interprètes lyriques de la deuxième moitié du XXe siècle, disparue ce samedi à l'âge de 91 ans. 

Interprète particulièrement appréciée dans des opéras de Wolfgang Amadeus Mozart, de Giacomo Puccini et de Giuseppe Verdi, sa voix lyrique et ses talents scéniques s'épanouissaient dans un répertoire exceptionnellement vaste, allant de Bach à Strauss, servi avec dévotion pendant quatre décennies d'une carrière internationale, aussi bien en récital que dans de nombreuses productions lyriques qu'elle avait marquées par sa personnalité.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Née en1930 à Landwarów (acuellement Lentvaris en Lituanie),Teresa Żylis-Gara s'est formé au chant lyrique à l'École supérieure de musique de Łódź . En 1954, elle gagne le premier prix au Concours de jeunes chanteurs polonais à Varsovie, récompense qui lance sa carrière en Pologne : elle chante avec la Philharmonie de Cracovie et fait ses débuts dans l'Opéra de cette ville. S'en suivent les récompenses aux concours de Toulouse et notamment de Munich, qui lui ouvre la porte des scènes lyriques en  Allemagne : elle est invitée à chanter à Oberhausen, Dortmund, Düsseldorf, Francfort, Hambourg, Cologne ou Munich. Son début au Festival de Glyndebourne en 1965 dans le rôle d'Octavian du Chevalier à la rose et à l'Opéra de Paris dans le rôle de Donna Elvira dans Don Giovanni un an plus tard, lancent véritablement sa carrière internationale : elle chante à l'Opéra national de Paris, au Royal Opera House de Londres, au Festival de Salzbourg sous la direction de Herbert von Karajan, à l'Opéra de San Francisco et notamment au Metropolitan Opera de New York, où elle se produira pendant  14 saisons successives dans des opéras de Mozart, Puccini, Wagner, Verdi, Strauss...sa dernière et 233e interprétation sur la célèbre scène newyorkaise est celle du rôle-titre de Manon Lescaut en1984.

En parallèle, Teresa Żylis-Gara a collaboré avec les opéras de Berlin, Hambourg, Munich, et chanté à de nombreuses reprises à La Scala de Milan et au Staatsoper de Vienne. 

Le répertoire de Teresa Żylis-Gara était exceptionnellement vaste : elle s'est illustrée dans 24 rôles dans des opéras de Verdi, Strauss, Puccini, Mozart, Chausson, aux cotés des plus grands artistes lyriques du XXe siècle, tels Carlo Bergonzi, José Carreras,  Plácido Domingo, Luciano Pavarotti ou Rugiero Raimondi. 

Plébiscitée dans le répertoire opératique, la soprano affectionnait au même titre la mélodie et la musique sacrée. Elle a entre autres enregistré les mélodies de Chopin et de Szymanowski, le Requiem de Mozart, ainsi que de nombreuses œuvres de Bach, dont la Passion selon saint Matthieu sous la baguette de Claudio Abbado en 1969. 

Les dernières décennies, Teresa Żylis-Gara s'est beaucoup investie dans la transmission : à Monaco, où elle s'est installée dans les années 1980, elle a accompagné de nombreux jeunes talents et a donné des masterclass en Europe et aux Etats-Unis.

France Musique rendra hommage à Teresa Żylis-Gara dès le dimanche 29 août.