La Folia au programme du Baccalauréat musique 2014...et des Joueurs de quartes

Pour vous préparer aux épreuves du Baccalauréat Musique, Les Joueurs de quartes sont cette semaine sous le signe de la Folia. Tour d'horizon pour un des thèmes les plus revisités dans l'histoire de la musique

La Folia au programme du Baccalauréat musique 2014...et des Joueurs de quartes
Partition La Follia, 603X380

Retour au sommaire

Reprise par plus de 150 compositeurs en 330 ans d'existence, la Folia est un vrai phénomène dans l'histoire de la musique. Le thème est publié pour la première fois en 1672, mais ses origines remontent probablement à la fin du 15e, début du 16e siècle. Le nom original folía désigne une danse portugaise, qui s'est ensuite répandue en Espagne dans sa forme instrumentale avec le répertoire de vihuelistes ( originaire de la péninsule ibérique, la folia a été hâtivement baptisée en France Folies d'Espagne )

Etymologiquement, le thème doit son nom au verbe folier, se divertir, se réjouir, et est entré en littérature dès l'Age d'or espagnol, notamment sous la plume de Lope de Vega. Pourtant, le premier à utiliser le terme la folia était le dramaturge portugais Gil Vicente dans son «Auto de Sibilla Cassandra» qui désigne une danse de fertilité rapide à trois temps, où les danseurs portent sur leurs épaules d'autres danseurs déguisés en femmes. Le rythme rapide de la danse a selon certaines sources la vocation de provoquer un état second chez les danseurs, d'où l'allusion à la folie. A la fin du 16 siècle, le thème de la folia se fige et ralentit, et rentre dans le répertoire européen notamment avec Corelli, d'Anglebert, Lully ou Marin Marais. C'est Lully qui fige sa forme actuelle connue sous le nom de Folies d'Espagne en 1672.

Jusqu'à la deuxième moitié du 19e siècle, la folia inspire des compositeurs tels Vivaldi, Pasquini, Pergolèse, Domenico Scarlatti, Bach (Cantate des paysans ), Carl Philipp Emanuel Bach (Variations pour clavier), Grétry (l'Amant jaloux ), Cherubini (ouverture de l'Hotellerie portugaise ), Liszt (Rhapsodie espagnole ), Nielsen (Maskarade ) ou Rachmaninov (Variations sur un thème de Corelli ). Au XXe siècle, la folia revit une nouvelle jeunesse et inspire compositeurs, musiciens traditionnels, compositeurs de musique de film, dans des versions souvent pour le moins inattendues : écoutez-la en version pour le rébab, le sytar, le quintet de cuivres, la mandoline ou l'ukulélé...

Les Joueurs de quartes vous préparent toute cette semaine un voyage à travers les 16e et 17e siècles avec la folia reprise par les compositeurs espagnols, français et italiens, avec, à la toute fin de la série vendredi, la Sonate en ré mineur opus 5 n°12 d’Arcangello Corelli, oeuvre au programme du Baccalauréat musique 2014 :

La Folia
Folias de Francesco Corbetta, Jean-Sébastien Bach, Carl Philipp Emanuel Bach et John Playford
Folies d’Espagne de Marin Marais
Folias de Santiago de Murcia et de Francesco Geminiani
Folias de Gaspar Sanz et Antonio Martin y Coll et d'Arcangello Corelli

Ailleurs sur le web

Sur le même thème