La Cour des comptes cible une nouvelle fois les orchestres de Radio France

La Cour des comptes a publié son rapport public annuel le mercredi 6 février 2019. Elle y juge inquiétante la situation financière de Radio France et qualifie de « minimales » les réformes opérées par les formations musicales de la maison.

La Cour des comptes cible une nouvelle fois les orchestres de Radio France
L'Auditorium de la Maison de la Radio, © Radio France / Mathieu Génon

Dans son rapport public annuel 2019, publié le 6 février, la Cour des comptes vise une nouvelle fois les formations musicales de Radio France et  juge « minimales », les réformes entreprises par les orchestres. 

« En 2018, comme en 2014, les formations musicales de Radio France sont au nombre de 4. La décision du fusionner les orchestres n’a pas été prise, en dépit des recommandations de la Cour », peut-on lire dans le rapport. La juridiction « réitère » sa position : « Il n’est ni dans la vocation ni dans les moyens de Radio France de conserver en son sein deux orchestres symphoniques ». 

Elle indique que le fonctionnement des formations a été « seulement amélioré ». Leur coût a été réduit de 1,5 million d’euros et les effectifs ont été réduits de 22 postes, en passant de 347 personnes en 2015 à 325 en 2017. 

Les formations jouent cependant davantage indique le document et « le nombre de concerts donnés à l’auditorium a doublé entre les saisons 2014/2015 et 2016/2017 ». Mais si le temps de travail des musiciens a été augmenté « des marges existent encore », stipule la Cour qui ajoute que « mis à part 11 salariés, aucun musicien ne travaille les 1 000 heures programmes telles que définies par l’accord collectif ».