Charismatique, flamboyante : la cheffe vénézuélienne Glass Marcano débarque à Tours

La jeune femme de 24 ans sera Cheffe principale invitée à l'Orchestre Symphonique Région Centre-Val de Loire. Elle dirigera quatre symphonies par saison.

Charismatique, flamboyante : la cheffe vénézuélienne Glass Marcano débarque à Tours
À Tours en février, Glass Marcano avait dirigé la Symphonie et ut majeur de Bizet et le Concerto pour violon de Beethoven, © AFP / Loïc Venance

Sa venue à Tours en février, pour diriger la Symphonie en ut majeur de Bizet et le Concerto pour violon de Beethoven, avait fait sensation. À 24 ans seulement, la jeune cheffe d'orchestre Glass Marcano est nommée Cheffe principale invitée à la tête de l'Orchestre Symphonique Région Centre-Val de Loire, apprend-on ce mardi dans un communiqué de l'Opéra de Tours. La Vénézuélienne a été désignée sur proposition du directeur général Laurent Campellone, arrivé en septembre, et après le vote des musiciens. Glass Marcano prendra ses fonctions en janvier 2022 et dirigera quatre séries symphoniques par saison. 

L'automne dernier à la Philharmonie, Glass Marcano avait participé à La Maestra, le premier concours pour femmes chefs d'orchestre. Pas sans peine : pour payer les frais d'inscription de 150 euros, elle avait dû lancer une cagnotte et solliciter son réseau. Si elle n'avait pas atteint la finale, elle s'était faite remarquer par son charisme et sa détermination. Le Paris Mozart Orchestra lui avait décerné son "Prix de l'orchestre", Arte et le réseau de salles de concert ECHO lui avait attribué leur "coup de cœur". Fin février, elle avait dirigé l'Orchestre National de Lyon dans le Finale de la Symphonie n°4 de Tchaïkovski lors des Victoires de la musique classique.

Issue d'El Sistema

La jeune Vénézuélienne, tout comme Gustavo Dudamel et Rafael Payare, est un pur produit d'El Sistema, le programme d'éducation musicale créé en 1975 par José Antonio Abreu pour démocratiser la pratique instrumentale auprès des jeunes. Après son arrivée en France en 2020, elle s'inscrit en direction au Conservatoire à rayonnement régional de Paris. Au Vénézuela, Glass Marcano jonglait entre ses études de droit, des cours du soir pour devenir cheffe d’orchestre et un travail en tant que vendeuse de fruits dans la boutique familiale. 

"Par son énergie fulgurante, par son parcours ancrant son action dans la pédagogie et la proximité avec les plus jeunes, par sa personnalité passionnée et par tout ce que qu’elle bouleverse dans l’Histoire de la musique occidentale, Glass Marcano incarne le renouveau des institutions et perpétue la tradition humaniste d’ouverture de la France aux plus grands talents du monde", se réjouit l'Opéra de Tours.