La BBC revendique la spécificité de sa chaîne musicale Radio 3 face à Classic FM

Dans son rapport annuel sur la stratégie des radios de la BBC, le BBC Trust (chargé de superviser le groupe public) souligne la qualité de son antenne consacrée à la musique classique, la BBC Radio 3, et l’invite à « renforcer sa spécificité ».

La BBC revendique la spécificité  de sa chaîne musicale Radio 3 face à Classic FM
Logo de la BBC Radio 3

La BBC Radio 3, chaîne de radio publique britannique consacrée à la musique classique, doit-elle chercher à se rapprocher de sa concurrente privée Classic FM pour accroître son audimat ? La question se posait depuis février 2014, date à laquelle Classic FM a accusé la radio publique de « singer » sa programmation pour attirer plus d’auditeurs, notamment en programmant de courts extraits d’œuvres aux heures de grandes écoutes. Ainsi ouvert, le débat s’était amplifié lorsque l’un des présentateurs de la BBC Radio 3 dénonça l’ « obsession » d’améliorer les résultats au détriment de la qualité des programmes.

Dans son rapport de mars 2015 sur les radios du groupe, le BBC Trust, chargé de superviser la stratégie du groupe et de ses antennes, a apporté une réponse claire :

« Il faut que la Radio 3 renforce sa spécificité. Quoique les décisions de programmation appartiennent à la BBC Radio, et non au Trust, nous pensons que la priorité de la Radio 3 devrait être d’enrichir l’offre pour les auditeurs en renforçant sa spécificité et en minimisant les similitudes avec les autres stations ». Rapport du BBC Trust (en anglais).

Reposant sur une étude approfondie de la programmation ainsi que sur l’opinion des auditeurs, le rapport précise que la distinction avec Classic FM a été « largement débattue ». Après deux semaines d’analyse, les similitudes entre les deux chaînes ont finalement été écartées, au regard de trois points précis : la durée des pièces diffusées (9mn30 pour Radio 3 contre 5mn30 pour Classic FM), la diversité du répertoire (80% de musique orchestrale sur Classic FM contre 40% sur Radio 3) et la diversité des compositeurs interprétés (1400 œuvres interprétées de 420 compositeurs différents sur la Radio 3, contre 2 600 œuvres de 360 compositeurs différents sur Classic FM).

Concernant les axes de développement stratégiques, le BBC Trust souhaite que la Radio 3 « stimule la créativité et l’excellence culturelle, et promeuve l’éducation et le savoir », reconnaissant ainsi le « rôle principal de la Radio 3 pour fournir culture et créativité d’intérêt public ». Cette stimulation passe, selon le conseil, par la diffusion de musique vivante « clef de la force de la station », la diffusion de musiques autres que classique, comme le jazz, ainsi que des programmes culturels.

Si, avec son budget annuel de 56,7 millions de livres sterling (soit plus de 78 millions d’euros), la Radio 3 a le coût par auditeur le plus élevé du groupe BBC, le BBC Trust note néanmoins que, par la qualité de son service :

« La Radio 3 contribue significativement au service public de la BBC, et propose au public un contenu de qualité. La nature des dépenses reflète sa contribution aux ensembles musicaux et aux BBC Proms. Sur la base du rôle important de la Radio 3 pour les arts et la culture du Royaume-Uni et de la diffusion de programmes de haute qualité, nous pensons que la station offre un bon rapport qualité-prix aux contribuables ».

Créée en 1967, la BBC Radio 3 est dirigée depuis janvier 2015 par Alan Davey. Ce dernier annonce vouloir « faire ce que Radio 3 fait le mieux : offrir une culture riche et complexe, les arts et les idées, au plus grand nombre », et ce sans « nivellement par le bas ». Selon les derniers résultats du RAJAR (équivalent de Médiamétrie au Royaume-Uni), la BBC Radio 3 compte 2 millions d’auditeurs par semaine, contre 5,5 millions pour sa rivale privée.

Sur le même thème