La BBC retourne sur les bancs de l'école

En réponse aux coupes successives des budgets du gouvernement britannique dédiés à l’éducation musicale à l’école, la BBC dévoile BBC Music, projet éducatif à l’échelle nationale, destiné à soutenir la musique à l’école.

La BBC retourne sur les bancs de l'école
Dix pièces, BBC 603X380

Ce lundi, la BBC a dévoilé BBC Music, sa nouvelle stratégie destinée à venir en renfort à l’éducation musicale dans les écoles : « C’est le début d’une initiative très spéciale pour tous ceux qui aiment la musique », a déclaré le directeur général de la BBC, Tony Hall. Cet ancien directeur exécutif de l’Opéra Royal souhaite à terme atteindre toutes les écoles primaires au Royaume Uni : « Nous aimerions créer de l’excitation et de l’intérêt auprès des élèves pour la musique classique et son univers, à travers des ateliers et des concerts dans des écoles et des ressources pédagogiques pour les enseignants disponibles sur le web. La musique classique se porte bien, mais sa bonne santé dans l’avenir ne peut être garantie qu’en donnant la possibilité aux jeunes de l’appréhender et de la connaître. »

Les chaînes et les formations musicales de la BBC, ainsi que la plateforme éducativeBBC Learning, se sont mobilisées autour du projet appelé « 10 pièces » dont le coup d’envoi est annoncé pour le mois d’octobre, et notamment la chaîne classique Radio 3 qui travaille étroitement avec 150 partenaires, institutions et établissements artistiques (parmi lesquels le Royal College of Music, le London Symphony Orchestra, le King’s College, ou encore Arts Council England, Creative Scotland, Music Mark, Youth Music etc). Les « dix pièces » sélectionnées parmi les œuvres de toutes les époques (John Adams, Beethoven, Mozart, Grieg, Haendel, Britten, Holst, Anna Meredith, Moussorgsky et Stravinsky) serviront de point de départ de toute une série d’événements à l’échelle nationale, dont le lancement en octobre sera un long-métrage sur la musique classique proposé aux scolaires dans les cinémas dans tout le Royaume-Uni. S’en suivront des ateliers créatifs répartis sur l’année, à travers la musique, la danse ou les arts numériques. La BBC Radio 3 accompagnera le travail des élèves dans les émissions dédiées. Le résultat des ateliers sera présenté en concert et sera mis en ligne sur le site créé pour accompagner le projet.

Parmi les ambassadeurs qui porteront le « 10 pièces » dans les établissements scolaires, la jeune violoniste Nicola Benedetti, qui souligne l’importance de l’association entre la BBC et les acteurs du monde culturel : « Avec 150 organismes engagés dans le projet et la force de frappe de la BBC, le nombre d’enfants qui seront touchés par cette initiative pourrait être énorme. En plus, la musique que l’on va présenter aux enfants, pour certains pour la première fois, sera d’une grande qualité. Cette première expérience peut avoir une importance décisive, et créer une attitude positive envers la musique classique pour toute la vie. »

Le projet BBC Music qui englobe non seulement le projet « 10 pièces », mais aussi de nombreuses autres initiatives autour de la musique pop ou traditionnelle, vient en réponse aux inquiétudes concernant l’avenir de l’éducation musicale dans les écoles suite aux coupes budgétaires effectuées par le gouvernement dans le domaine. En dépit de l’ambitieux et largement salué Plan national pour l’éducation musicale, lancé en 2012 par le ministre de l’éducation Michael Gove, dont l’objectif principal était de permettre à chaque enfant du Royaume Uni d’apprendre à jouer d’un instrument au cours de son cursus scolaire, le budget alloué au secteur a été réduit de 20% : de £ 75m en 2012 il est passé à £ 58m en 2014, diminution qui a alarmé l’opinion publique et mobilisé les professionnels.

« Les effets bénéfiques de l’éducation musicale sur les compétences cognitives dans d’autres matières, comme les mathématiques ou la lecture, et même sur les aptitudes sociales des enfants, sont scientifiquement prouvés. Le fait de devoir lutter pour la préserver m’attriste profondément,» commente Nicola Benedetti. « Il ne s’agit pas d’investir dans l’avenir des musiciens et des artistes, mais dans l’avenir de notre société entière. Cette incompréhension pourrait nous coûter cher. »

Le site dédié au projet « 10 pièces » centralise les initiatives : les écoles sont appelées à s’inscrire dans un vaste réseau pour bénéficier du programme national.
« Le problème c’est que la situation dans l’éducation musicale à l’école est très inégale à travers le pays. Si vous avez un enseignant passionné par la musique classique, vous aurez une éducation solide. Par contre, si cela n’est pas le cas, il est facile de se passer de cette culture. Ce projet est notamment destiné à cette deuxième catégorie d’enseignants, parce qu’il leur donnera des outils clé en main qu’ils pourront exploiter en classe. Une fois convaincus de l’impact que ce programme peut avoir sur les élèves, ils seront certainement très motivés pour l’adopter. », assure Nicola Benedetti.

Pour en savoir plus : le site Ten pieces