L’orgue de Notre-Dame est « intact » selon une nouvelle expertise

Mardi 23 avril 2019, trois spécialistes ont pu réaliser une expertise du Grand Orgue de Notre-Dame après l’incendie qui a dévasté la cathédrale à Paris. Et ils sont optimistes.

L’orgue de Notre-Dame est « intact » selon une nouvelle expertise
Orgue Notre-Dame , © AFP / AMAURY BLIN

Plus d’une semaine après le terrible incendie qui a ravagé la cathédrale Notre-Dame de Paris, les inquiétudes persistaient quant à l’état de son Grand Orgue. Une expertise de l’instrument a été réalisée mardi 23 avril. 

Eric Brottier, technicien-conseil auprès du Ministère de la Culture et de la Communication, le facteur d’orgue Pascal Quoirin et Christian Lutz, technicien-conseil auprès des Monuments historiques, se sont rendus au sein de la cathédrale Notre-Dame le mardi 23 avril. « Nos constats sont unanimes », a confié Eric Brottier à la revue Orgues Nouvelles, « l’orgue est intact ». Protégé par la dalle qui relie les deux tours, l’instrument n’a pas été inondé. 

Interrogé par France Bleu Vaucluse,  Pascal Quoirin, qui travaille à Saint-Didier et qui a restauré l'orgue de Notre-Dame il y a plusieurs années, précise qu'il y a « simplement de la poussière, une poussière propre brun clair un peu comme du sable, poussière sèche non collante (…) aucune dégradation de la tuyauterie et de tous les composants électroniques ». 

Cette poussière pourra facilement être supprimée. Il faudra attendre l’installation d’une ligne électrique pour « poser un diagnostics sur la partie sommiers, mais il y a vraiment lieu d’être confiant sur ce point », peut-on lire dans Orgues Nouvelles.  « Nous avons toutes les raisons d’être optimistes ». Pour restaurer et remettre l’ordre en fonction, il estime enfin préférable « de le confiner sous caisson étanche pressurisé (..) plutôt que de le démonter ».