L'Orgue de Notre-Dame de Paris "relativement épargné"

Lundi 15 avril, la Cathédrale Notre-Dame de Paris était victime d'un incendie sans précédent. S'il est encore trop tôt pour connaître l'étendue des dégâts, le grand orgue Cavaillé-Coll de 1868 serait, pour sa part, préservé.

L'Orgue de Notre-Dame de Paris "relativement épargné"
Le grand orgue de Notre-Dame de Paris, © AFP / Ludovic Marin

Il a vu passer à sa tribune bien des organistes de légende et, miraculeusement, il semble qu'il pourrait encore en voir d'autres. Le grand orgue de la cathédrale Notre-Dame de Paris, en proie aux flammes dans la nuit du 15 au 16 avril, est « relativement épargné ». C'est ce qu'a déclaré à France Musique Eric Brottier, technicien-conseil auprès du Ministère de la Culture et de la Communication qui était en charge du chantier de rénovation de l'orgue de Notre-Dame entre 2012 et 2014. 

« Patrimonialement, il existe toujours, il n'est pas perdu », a annoncé Eric Brottier, mais il est encore trop tôt pour se prononcer de manière précise sur l'étendue des dégâts. Si l'instrument semble avoir été protégé de l'eau par la dalle de pierre située entre les deux tours, on ne connait pas encore l'impact des flammes sur les tuyaux. Les pièces en bois, le soufflet, le sommier, ont subi de fortes chaleurs.   

L'orgue de choeur, situé au dessus des stalles, n'a pas eu la même chance. Créé en 1969 par Robert Boisseau, il semble avoir été « extrêmement endommagé par l'eau ». 

Le grand orgue étant sauf, l'urgence est à la conservation des autres pièces en péril dans la cathédrale. Une visite de l'orgue devrait être organisée mardi, afin de prendre les mesures conservatoires adéquates. Eric Bottier évoque la possibilité de démonter l'orgue, ou de l'envelopper d'une protection.