L’Orchestre Philharmonique Royal de Londres s’engage pour la recherche sur le cancer

Au Royaume-Uni, l’Orchestre Philharmonique Royal a enregistré une version atrophiée des « Quatre Saisons » de Vivaldi pour démontrer l’importance des dons pour la recherche.

L’Orchestre Philharmonique Royal de Londres s’engage pour la recherche sur le cancer
L'Orchestre Royal Philharmonique de Londres, © Capture d'écran

Lorsque l’on regarde la vidéo enregistrée par l’Orchestre Philharmonique Royal de Londres, on reconnait Le Printemps des Quatre Saison de Vivaldi. Mais pourtant, quelque chose manque terriblement, et pour cause : les musiciens ont retiré un tiers des notes de la partition afin de démontrer l’importance des dons qui, l’année dernière, ont représenté un tiers du financement de la recherche sur le cancer.

L’arrangement a été conçu par le compositeur londonien Chris Roe qui explique sa démarche : « Les concertos des Quatre Saisons de Vivaldi figurent parmi les œuvres les plus célèbres de la musique. Ce sont des pièces exemplaires et joyeuses, et j’ai vraiment dû lutter contre moi-même pour enlever un tiers des notes. Nous voulions créer la plus grosse impression musicale possible, et avec cet arrangement le Printemps devient une pièce compliquée, hésitante. L’effet est immédiat, ce qui illustre parfaitement la conséquence du manque ».