L'orchestre Armonia Atenea, l'un des emblèmes de la culture grecque, a été dissous

La formation a été dissoute en raison de dettes impayées, indique le gouvernement grec. Elle avait notamment eu pour directeurs artistiques Neville Marriner et George Petrou, et avait collaboré avec le violoniste Yehudi Menuhin ou encore le violoncelliste Mstislav Rostropovitch.

L'orchestre Armonia Atenea, l'un des emblèmes de la culture grecque, a été dissous
George Petrou en train de diriger l'orchestre Armonia Atenea, © Armonia Atenea

L'une des icônes de la culture grecque, l'orchestre Armonia Atenea, fondé sous le nom de Camerata d'Athènes, a été dissous après trois décennies d'existence en raison de dettes impayées, a annoncé le gouvernement. La ministre de la Culture grecque, Lina Mendoni, a indiqué lundi au Parlement que les musiciens et le personnel administratif de l'orchestre pouvaient demander à être transférés dans d'autres institutions culturelles publiques. "La Camerata était un orchestre très important (...) C'est une marque que nous réactiverons. Mais il fallait procéder à la liquidation", a-t-elle dit.

Sir Neville Marriner et George Petrou

Fondée en 1991 à l'occasion de l'ouverture de la salle de concert du Megaron à Athènes, la Camerata a eu pour directeurs artistiques notamment le chef d'orchestre anglais Sir Neville Marriner et dans la période récente le grec George Petrou. L'orchestre, qui interprétait un répertoire large allant du baroque à la musique contemporaine en passant par l'opéra, sur des instruments d'époque aussi bien que modernes, s'est également beaucoup impliqué dans des projets éducatifs et s'est produit dans certains des lieux et festivals les plus prestigieux du monde.   

Il a également collaboré avec des chefs d'orchestre et des solistes de renom, dont le violoniste Yehudi Menuhin et le violoncelliste Mstislav Rostropovitch. L'orchestre a souffert de coupes dans les financements publics à partir de 2010, pendant la crise économique grecque. Son conseil d'administration avait démissionné en 2015 en raison d'impôts et de cotisations d'assurance sociale impayés, mais ses musiciens avaient continué à se produire jusqu'au mois dernier.