L’opéra royal de Bombay rouvre ses portes après 23 ans de travaux

Classé parmi les monuments les plus en danger au monde, l’Opéra Royal de Bombay a survécu et va être de nouveau en activité grâce à d’importants travaux de rénovation.

L’opéra royal de Bombay rouvre ses portes après 23 ans de travaux
Intérieur de l'Opéra royal de Bombay en 2007 © WMF

C’est un bâtiment que beaucoup craignaient de voir disparaître. Totalement délabré, un toit qui menaçait de s’effondrer, des arbres qui commençaient à y pousser… L’Opéra royal de Bombay était classé parmi les monuments les plus en danger au monde. Construit en 1911, il fut racheté en 1952 par le Maharadja de Gondal avant d’être laissé à l’abandon. C’est le fils de ce dernier, Shri Jyotendrasinhji, qui décida de sauver le bâtiment et qui commanda sa restauration en 2010.

C’est donc un Opéra entièrement rénové qui va pouvoir ouvrir de nouveau ses portes à Bombay. « Nous n’avons épargné aucune dépense, nous avons utilisé les meilleurs matériaux du monde, tout a été minutieusement restauré », explique l’architecte en charge des travaux, Abha Narain Lambah. L’esprit d’origine du bâtiment a été respecté, avec une décoration d’inspiration baroque, un plafond doré, de l’ivoire, des statuts de marbre, d’imposants chandeliers, des portraits peints de poètes et artistes britanniques et des vitraux.

Avec l’ouverture de l’Opéra, la ville souhaite ranimer sa vie culturelle, et rendre cette dernière abordable. Ce jeudi 20 octobre une première représentation privée d’opéra sera organisée, en présence du Maharadja et de la Maharani de Gondal, et de la soprano Patricia Rozario, née à Bombay.